Critique Ciné : Bliss (2021, Amazon Prime Video)

Critique Ciné : Bliss (2021, Amazon Prime Video)

Bliss // De Mike Cahill. Avec Owen Wilson, Salma Hayek et Madeline Zima.

 

Et si le monde dans lequel vit Greg n’était en fait pas le vrai monde ? Mike Cahill (Another Earth, I Origins) vient nous proposer une nouvelle fois un film de science-fiction voulait rapprocher l’humain au coeur de son histoire. Pour autant, si ses précédentes incursions sont bonnes, Bliss est parfois un brin bancal. En dehors de la performance sans faille d’Owen Wilson, touchant et amusant à la fois, je dois avouer que Bliss ne fait qu’être le miroir de ce qui se fait d’excellent dans le genre sans aller plus loin. On sent les influences de Matrix à Truman Show mais Bliss n’est jamais à la hauteur de ce qu’il cherche à recopier. Bien entendu, le point de départ est suffisamment intéressant pour casser un peu la formule mais le monde dans lequel évolue nos personnages perd parfois pieds et l’on sent que le scénario n’arrive pas à décoller autant qu’il ne semble le souhaiter. Le premier twist étant la rencontre entre Greg et Isabel alors que le premier découvre qu’il peut modifier le monde comme il le souhait. Si Bliss insère quelques éléments dès le départ pour que l’on comprenne tout de suite ce qui se trame, je trouve que le film manque cruellement d’ambition. On se retrouve avec un récit simpliste mais aussi simplet, pas toujours aussi efficace qu’il ne semblait l’être sur le papier.

 

Récemment divorcé, Greg, dont la vie va à vau-l'eau, rencontre la délicieuse Isabel, une femme vivant dans la rue, convaincue que le monde brisé et pollué autour d'eux n'est pas réel. Elle est persuadée qu'ils vivent dans une simulation laide et et rude à l'intérieur d'un autre vrai monde, beau et en paix. D'abord sceptique, Greg finit par découvrir qu'il y a peut être une part de vrai dans la théorie du complot d'Isabel.

 

L’autre échec de Bliss c’est son incapacité à réellement expliquer son histoire. Je ne suis pas pour que l’on sache tout nécessairement mais l’on sent que le film échoue à être grandiose. Il ne fait pas autant rêver que de la SF ailleurs. Bliss est donc un film qui fait le minimum syndical afin de tenter une idée et de voir au fur et à mesure que cela avance. Greg est un personnage attachant mais c’est aussi grâce à Owen Wilson. Ce dernier sauve une grande partie des scènes du désastre que peut être Bliss par moment. D’un certain côté, on retrouve ce qui faisait par exemple le succès de Vanilla Sky avec Tom Cruise, mais l’on est très film de la qualité des films indépendants de Cahill comme Another Earth ou I Origins. A certains moments, les semblants de sketchs sont assez ridicules et poussifs, donnant l’impression que le film veut absolument se répéter encore et encore. Ainsi, je suis donc déçu car je m’attendais à quelque chose de différent et surtout de mieux travaillé.

 

Note : 4.5/10. En bref, une déception.

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article