Critique Ciné : Chick Fight (2021, Amazon Prime Video)

Critique Ciné : Chick Fight (2021, Amazon Prime Video)

Chick Fight // De Paul Leyden. Avec Malin Akerman, Bella Thorne et Alec Baldwin.

 

J’ai beaucoup de sympathie pour Malin Akerman mais pas vraiment pour Chick Fight. Sous couvert d’une idée de « fight club » féminin avec ses idéologies à coup de gros sabots, Chick Fight fait tout ce qu’il ne fallait pas faire. Paul Leyden, connu pour avoir été acteur dans des soaps américains s’improvise réalisateur d’un film sans aucune saveur. Chick Fight ressemble à ces comédies américaines qui étaient produites pour directement être vendues en DVD et tenter d’appâter le chaland. Pourtant, le point de départ aurait pu faire quelque chose d’amusant et surtout d’intéressant, un peu à la manière de la série GLOW (Netflix). Sauf qu’en plus d’un humour rasoir, le film est téléphoné du départ jusqu’à la fin. Les films à la formule facile ne sont pas vraiment des bons films tant ici rien ne fonctionne car il est difficile de croire à l’histoire que l’on a sous les yeux. L’échec de Chick Fight est aussi peut-être dû au fait qu’il a été fait par des hommes pour avoir un propos féministe. Du coup, le propos est à côté de la plaque et l’on se contente de voir des femmes se mettre dessus entre coups de poings, coup de boule et j’en passe.

 

Anna ne parvient pas à se remettre de la mort de sa mère adorée. La jeune femme se sent trahie par son père après avoir découvert que ce dernier est gay. Sa meilleure amie, Charleen, décide de l'emmener dans un club de combat clandestin entièrement féminin. Anna va renaître à la vie petit à petit...

 

Il y a un sacré manque de rythme du début à la fin de Chick Fight. On passe plus de temps à s’ennuyer dans des décors misérables (certains en fonds verts cracra) à se demander si le budget n’est pas passé dans le salaire d’Alec Baldwin (30 Rock). Parlons en d’Alec Baldwin, sensé être un coach et qui passe plus de temps à draguer sur la plage dans le film, qu’à réellement nous plonger dans un entraînement de longue haleine. Outre le fait que visuellement c’est dégueulasse et que le casting ne croit pas vraiment en ce qu’il nous raconte, l’échec vient aussi du scénario. Les dialogues sont fades et l’engagement que prend le film ne se ressent jamais. Au détour de quelques blagues lourdingues, le film veut nous faire croire que l’on peut s’attacher à ces femmes. Mais à force de détourner ces femmes en dérision, rien n’est touchant et rien ne peut toucher le spectateur. Je m’attendais peut-être à quelque chose de plus amusant et d’intéressant que ce repas froid sans assaisonnement. Abandonnez tout de suite l’idée de jeter un oeil à Chick Fight, vous gagnerez 1h30 de votre vie et me remercierez.

 

Note : 1/10. En bref, une formule de Direct to DVD sans aucun intérêt.

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article