Critique Ciné : Flora et Ulysse (2021, Disney+)

Critique Ciné : Flora et Ulysse (2021, Disney+)

Flora & Ulysse // De Lena Khan. Avec Matilda Lawler, Alyson Hannigan et Ben Schwartz.

 

Lena Khan (The Tiger Hunter) aurait pu faire tellement mieux que Flora et Ulysse. Parmi tous les films pour enfants en live-action que Disney+ nous a proposé jusqu’à présent, j’ai comme l’impression qu’ils ont cherché à reproduire tout ce qui fonctionnait dans les années 90 et que l’on clonait à la pelle. Vous vous souvenez de films comme Beethoven. Le premier était sympathique et adorable. Puis Universal s’est dit qu’il serait bien d’essorer le concept jusqu’à en faire sept suites (dont six en Direct to DVD). Flora et Ulysse c’est construit sur le même principe sauf que l’on part directement sur la qualité douteuse d’un téléfilm sorti uniquement en DVD sans chercher à avoir une quelconque ambition. Et au fond, ce n’est pas tant le visuel qui est un problème mais plus le scénario qui n’est qu’un gâchis de bons ingrédients. Le film ne décolle jamais car il n’est jamais inventif. Les scènes s’enchaînent et c’est fade car il n’y a clairement aucune ambition si ce n’est probablement celle de remplir le catalogue de Disney+. Au mieux, le petit écureuil est un personnage touchant, au pire le film fait pour pour devenir dispensable. Le souci c’est peut-être que les personnages ne font rien dans le film et tourne en rond durant une heure et demie. C’est à se demander s’il y a un scénariste derrière cette adaptation du roman de Kate DiCamillo.

 

Lorsque la jeune Flora, 10 ans, fan de bandes dessinées et cynique autoproclamée, sauve un écureuil du nom d’Ulysse, les super-pouvoirs de l’animal entraînent une série de catastrophes hilarantes, point de départ d’aventures qui vont changer la vie et bouleverser la philosophie de la fillette...

 

Ce qui m’embête aussi avec Flora et Ulysse c’est qu’il y a un sacré casting de talents. Sauf que tous ces talents ne sont jamais exploités. La star du film c’est Ulysse l’écureuil et tout est fait pour lui rendre service. De ce fait, l’excellent casting en est réduit à passer les plats. Flora et Ulysse commençait pourtant bien. Le début du film est plutôt encourageant à défaut d’être brillant. Il cherche à introduire son univers de façon assez touchante jusqu’au moment où Flora et Ulysse change et devient un film sans saveur et jamais inspiré. Tout ce que l’on voit avec Flora et Ulysse (nos héros) a déjà été fait dans tous les films animaliers précédents (Beethoven, Docteur Dolittle, Babe, Mon ami Joe et j’en passe). On gâche donc les talents de tout le monde et surtout un budget qui aurait pu être mis dans quelque chose de plus intéressant. Matilda Lawler, qui incarne Flora a probablement plus de talent que le film ne nous montre d’elle. C’est dommage de ne pas chercher plus loin que le bout du museau des animaux dans des films de ce genre là. Il y a pourtant tellement de choses à faire mais les années 2020 semblent être incapable de renouer avec le côté terriblement mièvre et attachant des films du genre des années 90.

 

Note : 3/10. En bref, en dehors d’une introduction sympathique, le film tombe dans tous les pièges du genre et fini par devenir l’ersatz de ces Direct to DVD indigestes du genre dont on a pu nous abreuver il y a presque vingt ans de ça.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article