Critiques Séries : 9-1-1 Lone Star. Saison 2. Episode 6.

Critiques Séries : 9-1-1 Lone Star. Saison 2. Episode 6.

9-1-1: Lone Star // Saison 2. Episode 6. Everyone And their Brother.

 

Dès l’introduction, l’épisode nous donne la thématique. Il était temps que la série donne de la place à Paul Strickland. Ce dernier n’avait pas encore eu l’occasion d’avoir droit à sa propre histoire mais cet épisode tente de résoudre ce problème à sa façon alors que sa famille débarque à la caserne. Toutes les scènes avec la famille Strickland étaient touchantes et permettent de découvrir un peu mieux le personnage et sa relation avec sa famille. La famille a toujours eu une très belle place dans la franchise 9-1-1, peut-être aussi car Ryan Murphy est père et qu’il insuffle depuis des années maintenant une vraie dimension familiale à ses séries. Bien entendu, il n’a pas écrit d’épisodes de la série depuis le tout premier mais il a clairement influencé la dimension familiale. La famille a aussi une place importante pour le reste de la série, que cela soit la relation entre Owen et son fils T.K ou encore Judd dans certains épisodes.

 

L’histoire de Paul et sa soeur est probablement l’une des meilleures choses que 9-1-1: Lone Star ait faite autour de la thématique familiale depuis un moment. Parler de la dure réalité d’être trans est une autre thématique qui me fascine dans cet univers car la série aime parler de sujets de société fort au travers d’un propos plus procédural. Au fond, 9-1-1: Lone Star a beau avoir l’apparence de n’importe quelle série du genre, elle a quelque chose de plus profond à offrir et cet épisode vient nous démontrer un peu plus de cette facette. Parler de transphobie et notamment au Texas est quelque chose qui implique de faire attention aux mots choisis et quoi de mieux qu’une série de Ryan Murphy pour s’adresser à ces problèmes là. La transphobie ne devrait pas avoir de place dans une famille car ce sont ceux qui sont normalement censés les aimer le plus. La série a réussi son pari ici car elle ne brosse pas l’intrigue en surface et préfère creuser la complexité que cela implique pour une famille de parler de transition.

 

9-1-1: Lone Star fait donc quelque chose de très intelligent avec Naomi et Paul qui permet une fois de plus de prouver que cette saison 2 est bien meilleure que la première. Finalement, peut-être que le départ de Liv Tyler est ce qui pouvait arriver de mieux à la série car cela a mine de rien bousculé pas mal d’intrigues et de personnages. Pour ce qui est des cas de la semaine, la série implique des histoires de frères (siamois dont l’un s’étouffe avec du beurre de cacahuète, de frères dans un champ miné dont l’un se vide de son sang, etc.). C’était toutes des affaires assez simplistes mais réussies malgré tout car elle parviennent à montrer ce que c’est que d’être une famille et de s’aimer en étant frères.

 

Note : 6.5/10. En bref, en parlant de fraternité et de famille, 9-1-1: Lone Star fait ce qu’elle sait finalement faire de mieux.

Prochainement sur M6

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article