Critiques Séries : Ginny & Georgia. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Ginny & Georgia. Saison 1. Pilot.

Ginny & Georgia // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Est-ce que Gilmore Girls vous manque ? Parce que moi oui. La dernière incursion de Netflix dans le monde des séries originales c’est Ginny & Georgia et il y a beaucoup à aimer dans cette série et surtout à rapprocher de Gilmore Girls. Dans ce premier épisode, la série emblématique de la WB est même citée comme une référence pour Ginny et Georgia. Sarah Lampert (Haze) s’inspire beaucoup de cette série sans pour autant lui arriver à la cheville mais l’ambiance et les personnages permettent de retrouver un peu de cette série qui me manque toujours plus chaque jour. Si j’aime bien le fait que Ginny & Georgia ressemble parfois à Gilmore Girls, j’aimerais bien aussi qu’au delà de ce premier épisode elle sorte un peu de l’ombre de cette série. Elle doit se trouver une vraie identité mais parmi les séries du genre, Netflix n’a pas fait mieux (basé sur cet épisode) depuis un petit moment ce qui est rassurant. Tout au long de la série, on sent qu’elle veut vivre dans l’ombre de Gilmore Girls. Ce sont des petites références amusantes qui font mouche et après tout, la série raconte aussi une histoire suffisamment différente pour sortir de l’ombre de Gilmore Girls.

 

Ginny Miller a quinze ans. Elle se sent parfois plus mature que sa mère, l’irrésistible et dynamique Georgia. Après de nombreuses années d'errance à travers le pays, cette dernière décide enfin de s'implanter quelque part. Ginny va apprendre à quoi ressemble la vie normale d'une adolescente...

 

Ginny & Georgia c’est fun. Les personnages sont parfois un peu dans l’excès mais ils ne perdent jamais de leur charme. Ginny et Georgia sont instantanément dès les premières minutes de l’épisode attachantes. On a envie de voir plus de leurs aventures et le cliffangher de fin de l’épisode donne forcément l’envie de continuer cette aventure. Le côté assez fun et pop de la comédie dramatique de Netflix s’amuse des codes pour nous agripper et cela fonctionne étonnamment bien. Tout cela est forcément une grande question de casting. Brianne Howey sous les traits de Georgia est dynamique et pétillante. C’est une mère qui n’a pas froid aux yeux, qui ose tout et a un esprit revanchard assez fascinant. A côté, Antonia Gentry qui incarne Ginny est plus discrète mais commence à entrer dans les pas de sa propre mère. On sent l’évolution du personnage et je dois avouer que cela permet de donner rapidement le ton de la série. Enfin, Austin le petit frère de Ginny, est quant à lui représentatif du gosse que l’on aime détester et dont l’histoire personnelle dans le premier épisode va sûrement permettre à Georgia de montrer les crocs face à cette ambiance de petite banlieue propre sur soi.

 

Note : 6.5/10. En bref, une sorte de version funky de Gilmore Girls qui je l’espère s’émancipera de la référence au fil des épisodes. En tout cas, ça fait mouche.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article