Critiques Séries : Prodigal Son. Saison 2. Episode 5.

Critiques Séries : Prodigal Son. Saison 2. Episode 5.

Prodigal Son // Saison 2. Episode 5. Bad Manners.

 

A la fin de l’épisode précédent, Malcolm révélait à sa mère que Ainsley était celle qui a tué Endicott. C’était une révélation importante pour permettre à la série d’aller de l’avant et surtout pour donner le tempo de la suite de la saison. Ce qui me plait avec cet épisode c’est le fait que Prodigal Son prend enfin le temps de donner une place à Ainsley qui vaut le coup. Pour la première fois depuis les débuts de la série, Ainsley vient à l’esprit de toute la famille Whitly. La série nous offre flashback avec Ainsley, Martin se retrouve face à sa femme au sujet d’Ainsley, la relation entre cette dernière et Malcolm prend un tournant différent et puis Ainsley elle-même est à une place intéressante. Les interactions entre le frère et la soeur Whitly sont captivantes ici car elles permettent aussi de bousculer un peu la dynamique de la série. Ainsley ne comprend pas de son côté pourquoi tout le monde la ménage avec un gant de satin mais elle est suffisamment intelligente pour lire entre les lignes. La question reste de savoir si Ainsley va devenir comme Martin à un moment dans la série alors que Prodigal Son avait tout fait pour que l’on pense que Malcolm allait devenir comme son père.

 

D’un point de vue narratif, je dois avouer que tout cela est plus que fascinant. Notamment car cela permet d’installer une sorte de paranoïa ambiante autour d’Ainsley alors que cette dernière était un peu remise de côté ces derniers temps. Les actions de Malcolm et Jessica permettent de faire bouger le récit et de nous conduire dans une direction d’autant plus intelligente. D’ailleurs, lorsque Malcolm et Ainsley se retrouvent ensemble, Malcolm insiste pour être appelé Bright et pas Whitly contrairement à Ainsley qui n’a pas de problème avec son nom de famille. Si Ainsley était discrète l’an dernier, Prodigal Son démontre que finalement elle est un peu comme son frère mais moins torturée par rapport au passé de tueur de son père. Tout cela permet de créer quelque chose de réellement palpitant qui change de ce que j’avais imaginé au départ.

 

Pour ce qui est du cas de la semaine, une fois de plus Prodigal Son se surpasse. La façon dont les scénaristes créent des univers aussi terrifiants que plein de rebondissements me plaît. Ce sont des cas de la semaine plus originaux que la moyenne qui sortent la série du sentier battu et rebattu des séries procédurales que l’on a pour habitude de voir. En se concentrant donc une fois de plus sur la famille Whitly, Prodigal Son parvient à mélanger ses affaires policières avec les affaires familiales. Tout cela est plus que rassurant et me donne bien envie de voir la suite. J’ai parfois l’impression que les scénaristes travaillent en flux tendu cette année à cause de la COVID-19 et que chaque épisode peut désormais faire office de season finale.

 

Note : 7.5/10. En bref, en donnant les clés de l’épisode à Ainsley, Prodigal Son fait une fois de plus quelque chose d’excellent.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article