Critiques Séries : Punky Brewster (2021). Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Punky Brewster (2021). Saison 1. Pilot.

Punky Brewster (2021) // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Avions-nous besoin du retour de Punky Brewster ? Non. Soleil Moon Frye reprend le rôle qui l’a rendu célèbre dans les années 80 dans cette suite pour Peacock (le service de streaming de NBC Universal). Après quatre saisons et 88 épisodes, la comédie familiale Punky Brewster reste l’une des comédies les plus emblématique des années 80. La nostalgie est probablement le mal du monde des séries actuellement. D’un côté j’aime bien l’idée de retrouver des comédies que j’ai pu aimer par le passé. Alors que la version actualisée de Sauvés par le Gong sortie plus tôt cette année sur Peacock avait réussi à trouver un mélange savoureux entre nostalgie et comédie modernisée, Punky Brewster reprend ce qui avait fait le succès de la comédie de NBC sans changer quoi que ce soit. Tout au long de ce premier épisode, j’ai eu l’impression de voir la même série mais en HD, reprenant les bons vieux gimmicks sans chercher à en créer de nouveaux. De ce fait, Punky Brewster nouvelle génération donne l’impression d’être coincée dans le passé en plus de donner l’impression d’être dans une comédie de Disney Channel tant visuellement ce n’est pas ambitieux pour un sou.

 

Punky Brewster est aujourd'hui mère célibataire de trois enfants. Quand Punky rencontre une enfant qui lui rappelle ce qu'elle était plus jeune, elle décide de la prendre sous son aile...

 

Bien entendu, poser son cerveau et retrouver un plaide confortable rangé depuis des années dans un placard ne peut pas faire de mal mais Punky Brewster (2021) poursuit une histoire comme si nous étions encore dans les années 80. Soleil Moon Frye reprend son rôle et elle apporte forcément un rythme à l’ensemble de la comédie. C’est une femme qui dit ce qu’elle pense, qui est impulsive et qui a l’esprit libre de faire ce qu’elle veut. Entourée d’un casting assez jeune, Punky Brewster tente de reprendre ici la mécanique qui avait fait le succès de la comédie dans le passé. Tout ce que la série fait semble rechercher l’essence de ce qui avait fait de la série un phénomène. Les histoires ne sont pas suffisamment intéressantes et brossent des portraits assez simplistes. C’est comme si les scénaristes avaient comme seule idée de faire revenir Punky Brewster sans savoir quoi faire. Les intrigues n’ont rien d’originales et dès que la série cherche à nous offrir des références nostalgiques (la cabane) ou modernes (une danse Tiktok) rien ne parvient à m’accrocher comme j’aurais pu l’espérer.

 

Note : 4/10. En bref, Punky Brewster est bienveillante mais coincée dans son propre passé. La comédie manque cruellement d’ambition et repose sur une nostalgie facile et pas toujours inspirée.

Disponible sur Peacock aux Etats-Unis. Prochainement en France.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article