Critiques Séries : Snowpiercer. Saison 2. Episode 2.

Critiques Séries : Snowpiercer. Saison 2. Episode 2.

Snowpiercer // Saison 2. Episode 2. Smolder to Life.

 

L’histoire de Snowpiercer est différente du film, notamment lorsque la série a introduit son côté procédural avec des meurtres dans les wagons du train. L’idée d’intégrer un tueur en série au sein du Snowpiercer était forcément là pour ajouter un peu d’excitation autour de l’histoire mais cela n’a jamais vraiment apporté quoi que ce soit. Toutes les histoires n’ont pas forcément besoin de se transformer en série policière et je pense que la première saison de Snowpiercer a toujours été plus intéressante lorsqu’elle était une série sur la confrontation des classes, la révélation et les changements de pouvoir en pleine fin du monde. Tout cela était passé au second plan dans la saison 1 rapidement et maintenant avec cette saison 2 c’est de retour. Le problème avec l’ajout d’intrigues policières dans la série c’est que cela a déjà été fait sans que cela ne soit fructueux l’an dernier et cela ne change pas cette année.

 

Le but est aussi de relier l’intrigue policière de cet épisode au reste de l’intrigue de la saison mais ce n’est pas inspiré et c’est bien un problème. Wilford pourrait bien avoir des alliés sur le Snowpiercer, ce qui rend le tout assez excitant d’un côté mais la façon de faire des scénaristes n’apporte rien de neuf au récit. Si c’est vrai, cela pourrait permettre de renverser l’idée que la paix s’installe à bord. La société de Wilford cherche à maintenir le chaos dans le but que tout le monde soit à sa place. Sauf que dans le cas de cet épisode, j’ai comme l’impression que la série cherche à faire des digressions pour allonger le récit plus qu’il n’en faut et donc nous faire patienter jusqu’au prochain cliffhanger qui aura son intérêt. De plus, quand la série change la vision de Layton, alors on retrouve ce que la série aime dans les changements de personnalité de chacun de ses personnages mais cela reste fait avec de gros sabots qui ne sont pas toujours réellement fluides.

 

Ce qui m’a en tout cas le plus plu ici concerne Wilford, Melanie et Alex. Le fait que Wilford est en train de devenir un vilain de plus en plus terrifiant apporte forcément quelque chose d’intéressant au récit. Il représente le capitalisme à son paroxysme mais sa façon d’implémenter son contrôle, sa propagande et de contrôler l’histoire me fascine. C’est en tout cas l’un des points les plus intéressants de Snowpiercer jusqu’à présent et j’ai hâte de voir ce que cela peut donner sur la longueur. Quoi qu’il en soit, Snowpiercer reste une bonne série avec des rebondissements efficaces et des personnages auxquels je me suis attaché.

 

Note : 6/10. En bref, en retrouvant une dynamique de la saison précédente qui n’avait guère fonctionné, la série tente à nouveau de muer.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article