Critiques Séries : The Blacklist. Saison 8. Episode 8.

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 8. Episode 8.

The Blacklist // Saison 8. Episode 8. Ogden Greeley.

 

Bien que Liz soit toujours absente et qu’elle ne soit plus vraiment le centre de toutes les attentions, la série fonctionne très bien. Cet épisode est donc très centré sur Harold et Red. Ces deux personnages font évoluer une fois de plus l’univers de la série de façon brillante. Au cours de ses huit saisons, The Blacklist a su faire passer le téléspectateur par tout un tas d’émotions différentes. Voir Red apprendre à connaître Anne est touchant. Peut-être aussi car sa présence apporte quelque chose à la série de plus léger au milieu de tous ces criminels. D’une certaine façon, cet épisode fait ainsi quelque chose de différent qui change un peu de la formule que l’on connait. Ce n’est pas la première fois que The Blacklist parle de romances qui ne mènent pas à des conclusions heureuses. Mais on n’a jamais vraiment vu Red avoir un intérêt romantique depuis le début de la série. Il y a donc un parallèle intéressant entre l’histoire de Red et Harold. Le premier rencontre Anne et le second nous offre un peu plus de son histoire personnelle. La place de sa femme dans l’épisode est vraiment mignonne.

 

Anne est donc la personnalité parfaite pour Red qui dynamite un peu la saison et change de ce que l’on a vu jusqu’à présent. Depuis le début de la saison l’histoire de Liz a forcément pris une bonne partie de la narration en otage. Le fait que Liz soit en grande partie absente du récit cette semaine permet de se concentrer sur d’autres choses intéressantes de la série et je dois avouer tout cela fascinant. Je n’en attendais pas moins de The Blacklist.

 

Pour ce qui est du vilain de la semaine, Ogden Greeley, c’est la première fois depuis le début de la saison que son numéro sur la « blacklist » est aussi haut. On avait eu jusqu’à présent des numéros supérieurs à 100 et là celui-ci est classé 40 ce qui en fait forcément un vilain important. Greeley est un entrepreneur dans le monde de la défense pour le National Reconnaissance Office qui a disparu il y a cinq jours. Il a créé une grande partie du logiciel qui contrôle les satellites américains sur lesquels une grande partie de la défense du pays repose. Je dois avouer que d’un point de vue policier, cet épisode fonctionne mais la série trouve intelligemment l’occasion de mélanger le tout avec quelque chose de plus léger. Car on ne peut pas dire que l’intrigue policière soit légère. Elle met en avant un sujet fort sur la défense d’un pays et le côté ultra patriotique du vilain de la semaine. Greeley veut vendre au plus offrant toute la sécurité nationale du pays. Ainsi, The Blacklist délivre ici l’un des meilleurs épisodes de la saison et pourtant il n’y a pas de Liz (ni même dans la tête des personnages ou presque).

 

Note : 7/10. En bref, un épisode réussi qui apporte un vilain intéressant et un peu de légèreté bienvenue dans ce monde de brutes.

Prochainement sur TF1 et Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article