Critiques Séries : The Stand (2020). Saison 1. Episode 8.

Critiques Séries : The Stand (2020). Saison 1. Episode 8.

The Stand (2021) // Saison 1. Episode 8. The Stand.

 

La destruction de New Vegas est un grand moment épique et The Stand lui rend plutôt bien service. Disons que l’épisode exploite à merveille ce qu’il y a à faire de tout ça avec le livre dans un épisode mené tambour battant. Il n’y a pas une seconde de répit laissé au téléspectateur et en plus de ça celui-ci capitalise sur ce qui a été fait dans l’épisode précédent. L’absence des flashbacks rend la série plus fluide, plus proche de l’esprit du livre et l’on a alors un casting qui semble pouvoir prendre enfin le temps de s’amuser avec leurs personnages. Si par moment cet épisode laisse l’histoire glissée dans les couleurs pop, c’est pour mieux mettre en avant certains aspects de cet épisode important dans le récit. Comme l’épisode précédent, « The Stand » est réalisé par Vincenzo Natali, ce qui permet là aussi d’apporter un coup de fouet à l’épisode et à la série. Ils ont clairement bien fait de garder ce réalisateur pour la fin car il a sa part de responsabilité dans la réussite de ces deux épisodes.

 

Le but de cet épisode est d’éliminer tout un tas de personnages dont certains dans des conditions assez terribles. Le retour de Tashcan Man avec sa bombe atomique permet d’avoir une dernière fois Ezra Miller en forme à l’écran (et donner là aussi de la voix à la série) mais la mort la plus touchante est probablement celle de Sylvia et Larry dans la piscine. Si The Stand échoue à créer une véritable émotion autour de ce moment là, tout ce qui entoure le récit est fascinant. La façon dont Randall Flagg a su finalement apporter quelque chose est intéressant. Je n’attendais rien de ce personnage après on introduction ratée mais Alexander Skarsgard a su remonter le niveau ici et offrir une belle porte de sortie à son personnage.

 

En somme, The Stand s’est réveillée clairement trop tard. Elle est bien plus passionnante maintenant que lorsqu’elle oscillait entre le passé et le présent sans véritablement s’intéresser à relier les deux intelligemment. Je me suis ennuyé une bonne partie de la saison et je suis désormais curieux de voir comment ils vont conclure l’histoire avec la fin du livre et si son adaptation sera à la hauteur de mes attentes.

 

Note : 7.5/10. En bref, la série atteint un climax nécessaire et palpitant.

Disponible sur Starzplay

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

laloyaux 22/02/2021 18:24

ce 8eme episode n'est pas le meilleur, les éclairs tueurs semblent sortir d'une série b, mais bon soit. j'ai eu l'impression que cette fin a été un peu torchée. dommage, l'ensemble de la série était plaisant. reste a voir le 9 pour voir, et cloturer.