For Life (Saison 2, 10 épisodes) : se battre jusqu'au bout

For Life (Saison 2, 10 épisodes) : se battre jusqu'au bout

Après une première saison étonnante, For Life a sorti son héros de prison afin de donner de nouvelles perspectives à son récit. Cette saison lance ainsi de nouvelles intrigues, introduit de nouveaux personnages et cherche à montrer ce que c’est que de s’adapter à nouveau à la vie d’homme libre. Mais si la saison 1 était fantastique, la saison 2 n’a pas réussi à capitaliser. En déviant complètement de l’histoire vraie d’Aaron Wallace, For Life perd un peu le fil. S’il y a des sujets forts qui sont abordés dans cette saison 2 comme George Floyd ou le coronavirus, il manque à cette saison 2 pas mal de cette créativité qui rendait la série touchante. Afin de donner à la saison une vraie dimension, nous avons de l’histoire d’Andy Josiah. Sauf que cette partie de la saison avance à pas de mouches et utilise tous les poncifs du soap opera. C’est aussi ce que les scénaristes voulaient probablement faire depuis le départ en sortant de la véritable histoire de son héros.

 

Pourtant, le premier épisode de la saison 2 m’avait donné de l’espoir. Je pensais que les scénaristes allaient se reposer plus intelligemment sur son héros et son adaptation à la liberté retrouvée. Plutôt que de faire cela et d’en faire la ligne de conduite de la saison, les scénaristes ont préféré transformer For Life en une sorte de drame judiciaire qui manque de saveur. Les cas traités ne sont pas originaux et surtout sont brossés en surface. La série ne creuse plus vraiment les émotions de chacun, ce qui peut rapidement devenir problématique et ne donne pas spécialement envie de poursuivre l’aventure. Faire une saison 2 a souvent été difficile pour une série dans le sens où après une saison 1 réussie, réitérer le succès n’est pas dans les cordes de tout le monde. J’attendais sûrement trop de For Life mais au delà de toutes les erreurs de cette saison, Nicholas Pinnock reste un acteur qui donne corps au personnage. Il incarne ce héros, aussi bien dans la vie personnelle que dès qu’il est dans une cour de justice.

 

Parler des thématiques modernes qui ont marqué l’année 2020 est une bonne chose mais le faire de façon aussi scolaire ce n’est pas digne d’une telle série. La saison commençait bien et puis dès qu’elle a voulu parler de ces sujets récents, elle tombe dans tous les pièges. Chaque épisode veut absolument donner une morale avec une connotation fortement politique. Ce qui faisait aussi l’une des forces de For Life était la façon dont il était difficile pour Aaron de vivre en prison alors qu’il est innocent et loin de sa propre famille. C’était une saison 1 fascinante sur les failles du système judiciaire américain alors que la saison 2 reproduit des intrigues déjà vues dans d’autres séries policières (comme All Rise cette année qui l’a fait de façon touchante ou The Good Fight qui a toujours su traiter l’actualité).

 

J’attendais sûrement trop de la saison 2 de For Life tant la première m’avait séduit. Il y a encore de belles choses qui nous sont racontées ici, notamment du point de vue personnel d’Aaron. Pour ce qui est des scènes dans la cour de justice, celles-ci sont souvent faciles. Les dialogues ne sont pas suffisamment forts et donnent plus l’impression d’avoir été recopié d’autres séries judiciaires qu’autre chose. Malgré tout, l’histoire d’Andy Josiah reste touchante et permet de donner à la fin de la saison de quoi émouvoir un peu les téléspectateurs. Mais le chemin aura été long, périlleux et étrange par moment. Il n’y aura probablement pas de saison 3 de For Life compte tenu des audiences de la série mais je ne suis pas sûr d’en avoir envie non plus. La saison 1 incarnait à la perfection ce que la série aurait dû rester.

 

Note : 4/10. En bref, une série judiciaire qui a pris un virage qu’elle n’a pas réussi à suivre. Dommage.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article