Critique Ciné : Cherry (2021, Apple TV+)

Critique Ciné : Cherry (2021, Apple TV+)

Cherry // De Joe Russo et Anthony Russo. Avec Tom Holland, Ciara Bravo et Jack Raynor.

 

La plus grande force de Cherry est Tom Holland (Spiderman Homecoming). Ce dernier parvient à rendre le héros attachant et à faire ressentir toutes les souffrances qu’il porte en lui. Cependant, Cherry n’est pas toujours brillant non plus. Disons que le film est intéressant et existe quand son héros revient d’Irak et commence sa descente aux enfers. D’une durée de 2h21 (!), le film souffre d’une première partie d’exposition assez longue qui a parfois un peu de mal à transformer l’essai. Une fois de retour sur le sol américain, Cherry est alors enfin ce qu’il doit être. La descente aux enfers du héros est parfaite pour nous faire traverser son stress post-traumatique. A toujours chercher le prestige de son récit, les frères Russo cherche aussi ce qu’ils veulent faire. Visuellement, il y a quelque chose de sympathique dans Cherry mais une ambition qui n’est pas à la hauteur à l’écran non plus. Il n’y a pas de fulgurances, juste une mise en scène très polar qui parvient à faire des choses originales à certains moments (notamment sur le terrain en Irak ou lorsque le héros est défoncé). Sinon c’est très propre, très académique et du coup cela peut facilement ennuyer.

 

Un aide-soignant militaire est de retour de la guerre en Irak. Atteint de stress post-traumatique, il se met à braquer des banques pour financer sa dépendance aux opiacés.

 

Du coup, tout repose grandement sur les épaules de Tom Holland. Ce dernier tient très bien son personnage et ses angoisses ce qui permet de s’attacher rapidement au personnage. Grâce à une bande originale plutôt séduisante et sa personnalité à l’écran, Cherry sait séduire mais on est tout de même loin de ce qu’aurait pu faire d’autres réalisateurs (je pense notamment à Scorcese). Le film et son découpage en six chapitres (+ un prologue et un épilogue) tente de créer une sorte de rythme artificiel qui peut fonctionner par moment car certains chapitres sont plus intéressants que d’autres. Sauf que le script est trop linéaire, comme s’il suivait à la lettre un livre qui aurait mérité un découpage différent. Notamment sur le temps passé par le héros en Irak qui aurait très bien pu être intégré sous la forme de flashbacks afin de nous plonger la tête la première directement dans les traumatismes du héros. Car c’est aussi pour cela que l’on va voir Cherry. Ainsi, Tom Holland est ce qu’il faudra retenir de Cherry plus que tout le reste. Il apporte quelque chose de brut et attachant à un film qui est parfois en marge de ce que j’aurais pu espérer.

 

Note : 5.5/10. En bref, Tom Holland est parfait dans ce film qui aurait peut-être mérité une narration légèrement différente pour éviter ce côté linéaire.

Disponible sur Apple TV+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article