Critique Ciné : Night Shift, patrouille de nuit (2021, VOD)

Critique Ciné : Night Shift, patrouille de nuit (2021, VOD)

Night Shift: Patrouille de nuit // De Joel Souza. Avec Bridget Moynahan, Thomas Jane et David Krumholtz.

 

Tous les fans de séries se souviennent probablement de SouthLAnd, la série de Shawn Ryan. Night Shift: Patrouille de nuit reprend ce principe là à sa sauce sans pour autant que cela ne soit à la hauteur de mes attentes. Joel Souza nous propose une nuit en immersion dans une voiture de la LAPD avec un « rookie » et son mentor qui va lui montrer la violence de leur métier en enchaînant les arrestations et situations. La scène d’ouverture du film est plutôt efficace et permet de rapidement se mettre en conditions mais pendant les deux heures de film, on se retrouve avec des dialogues entre deux flics qui manquent un peu de piment et ne creusent jamais la psychologie des personnages. Chacun raconte sa propre vie, ce qu’il a vécu sur le terrain entre deux arrestations musclées. Sauf que de ce fait, Night Shift: Patrouille de nuit se transforme en un faux documentaire assez peu palpitant où les banalités ne permettent pas de prendre complètement à bras le corps ce que le film veut faire. Surtout que les arrestations sont toutes plus poussives et clichés les unes que les autres alors que les deux personnages incarnent les poncifs du genre policier sans grande envergure.

 

Le vétéran chevronné de la police de Los Angeles (LAPD), Ray Mandel fait équipe avec une nouvelle recrue idéaliste, Nick Holland, qu'il va initier à la brutalité de leur métier, tout au long d'une nuit intense et violente dont ils ne sortiront pas indemnes.

 

Une fois que le film tente de partir dans le mélodrame, Night Shift: Patrouille de nuit parvient à devenir un peu plus intéressant et donc à creuser enfin le fond de la chose. C’est d’ailleurs grandement aidé par notre duo de flics qui incarne parfaitement leurs personnages et apportent donc un petit plus. Dans le genre, je dois avouer que j’ai largement préféré End of Watch (avec Jake Gyllenhaal de David Ayer). C’était une vraie immersion palpitante dans le monde de la police de Los Angeles. Là on est face à une pale copie qui tente de reproduire des choses sans parvenir à les rendre intéressantes, et quelques fulgurances de mise en scène qui viennent par moment réveiller le spectateur. Joel Souza n’a probablement pas assez de connaissance du terrain policier pour créer un film mémorable ou alors n’a pas les épaules suffisamment large pour faire ce genre de films. Thomas Jane et Devon Werkheiser font un duo convaincant malgré tout et parviennent ainsi à certaines prises de créer une atmosphère intéressante mais les élucubrations de chacun ne sont pas forcément ce que j’attendais de Night Shift: Patrouille de nuit. Dommage car l’idée de départ était intéressante et la seule chose que le film réussi à faire c’est de me rappeler SouthLAnd et me donner envie de revoir la série.

 

Note : 4.5/10. En bref, Night Shift: Patrouille de nuit est un film avec un léger manque d’ambition.

Disponible depuis le 11 mars 2021 en VOD

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article