Critique Ciné : Silk Road (2021)

Critique Ciné : Silk Road (2021)

Silk Road // De Tiller Russell. Avec Nick Robinson, Jason Clarke et Jimmi Simpson.

 

L’histoire de Silk Road a de quoi être fascinante. Ross Ulbricht a créé un site internet du dark net où l’on pouvait acheter toutes sortes de choses. Adapter son histoire aurait pu faire un film fascinant mais il n’en est rien. Tiller Russell (Bernie, Chicago Fire) nous plonge avec un académisme dégoulinant dans une aventure qui manque cruellement de profondeur. Disons que Silk Road donne cette impression de suivre page par page ce que l’on aurait pu lire sur Wikipédia. Sauf que l’on ne parvient donc pas à pénétrer dans l’esprit du héros, ni même de cet agent des stups américains qui a tout fait pour le faire tomber. A suivre ce film, tout est trop facile et de ce fait décevant. Il y a quelques bonnes choses et notamment Jason Clarke. Ce dernier est amusant à suivre, notamment dans sa façon d’apprendre petit à petit comment fonctionne Internet et un ordinateur. Mais il n’y a rien qui permet de vibrer face à Silk Road comme par exemple face à ce que David Fincher a fait de l’histoire de Mark Zuckerberg dans The Social Network. Il n’y a pas de tension et ce côté ramplanplan peut rapidement devenir ennuyeux à souhait.

 

Retour sur le parcours de Ross Ulbricht, un opérateur américain de site sur le Darknet. Il a créé le site " Silk Road ", un marché libre de produits en tous genres et notamment de stupéfiants. A ses trousses, le "Jurassic Narc" qui souhaite renverser l'empire de plus d'un milliard de dollars du jeune homme.

 

Silk Road ne plonge pas non plus suffisamment le spectateur dans ce monde du marché noir sur le net. En tirant sur toutes les cordes, Silk Road n’offre rien de réellement surprenant. C’est justement ça qui peut faire de Silk Road un exemple à ne pas suivre. J’avais envie de voir ce film pour le sujet qu’il aborde et le casting était suffisamment séduisant pour potentiellement en faire une bonne surprise. Pour autant, rapidement l’ennui s’installe et tous les clichés et stéréotypes du genre se retrouvent étalés sur deux heures de film. Je me demande comment on peut faire d’une histoire si fascinante quelque chose d’aussi pompeux et ronronnant sans intérêt. Je pense aussi que l’on ne sait pas suffisamment de choses sur le fameux Dread Pirate Roberts et c’est peut-être ce qui rend ce film aussi bête par moment. Silk Road est donc une histoire superficielle, qui ne parvient pas à recréer cette ferveur de l’époque au moment où le site a été créé et comment tout cela a conduit à la chute de son créateur. Si un documentaire sort, je pense qu’il aura beaucoup plus à nous offrir.

 

Note : 3/10. En bref, avec une histoire aussi fascinante que celle de Silk Road, on aurait dû avoir un film brillant. Mais non…

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article