Critiques Séries : Debris. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Debris. Saison 1. Episode 4.

Debris // Saison 1. Episode 4. In Universe.

 

Après trois épisodes où nous introduire Bryan et Finola, cet épisode prend enfin le temps pour développer leur relation. Sauf que pour le coup, je me demande si au fond ce n’est pas un élément que la série aurait dû garder dans ses tiroirs. « In Universe » ne parvient pas à transformer ce duo en quelque chose de mémorable comme Mulder/Scully et surtout Olivia/Peter. Dans une série qui met en scène les émotions modifiées par la technologie alien, je dois avouer que j’ai dû mal à comprendre comment le duo d’enquêteur peut être aussi médiocre et passer à côté de ce que la série peut faire de bien en parallèle. Mais avant tout, l’affaire de cette semaine se concentre sur un débris qui crée une étrange pluie au dessus d’une ferme dans le Nebraska. L’avantage de ce débris c’est que cela donne l’occasion pour nos enquêteurs d’être comme s’ils n’étaient pas sur terre mais sur une planète alien. Cela nous permet d’en apprendre un peu plus sur les débris et sur le but des aliens. Etant donné que ce débris permet de modifier l’atmosphère de la Terre pour être habité, je suppose donc que les aliens voulaient peut-être coloniser la Terre. Il se peut aussi que le débris soit fait pour nous aider d’une façon ou d’une autre et que les aliens venaient en paix.

 

Ce qui est intéressant aussi avec le débris c’est qu’il est impossible de l’arrêter. Dans un sens, cet épisode est bien plus passionnant que le précédent sur le point de vue du débris. Il y a une vraie énergie qui permet à l’épisode de fonctionner intelligemment. Pour autant, le reste manque encore d’intérêt. Alors que Debris commence à introduire les différences entre Bryan et Finola, je dois avouer que je m’attendais à ce qu’ils parviennent à en faire quelque chose. Sauf que dans la relation entre les deux personnages, rien ne semble évoluer de la bonne façon. L’introduction de Beck, qui a probablement travaillé avec Bryan dans le passé, aurait pu être l’occasion de prolonger le développement du personnage mais Debris ne semble pas vraiment intéressée par ça. J’ai encore des problèmes avec ce duo d’enquêteurs car il n’arrive pas à être aussi bon que ceux que l’on a déjà pu voir par le passé dans des séries de science-fiction.

 

Bryan aimerait bien que Finola s’endurcisse pour qu’elle ne soit pas émotionnellement perturbée si des décisions difficiles sont à prendre par la suite. Mais plutôt que de faire évoluer leur relation de façon drastique, la série ne fait rien de percutant. La scène finale donne cette impression que les scénaristes ont du mal à faire décoller l’histoire derrière les débris et d’un autre côté à nous attacher suffisamment aux personnages pour donner l’envie frénétique de revenir chaque semaine. Ce n’est pas un mauvais épisode en tant que tel, mais pas un bon non plus. Je suis de plus en plus déçu de la tournure narrative de la série et c’est dommage car sur le papier Debris est une série avec un potentiel énorme.

 

Note : 5/10. En bref, malgré un débris de la semaine intéressant, Debris n’arrive toujours pas à m’attacher à son univers.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article