Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 17. Episode 7.

Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 17. Episode 7.

Grey’s Anatomy // Saison 17. Episode 7. Helplessly Hoping.

 

Grey’s Anatomy est une série qui me fascine. Elle a une capacité étonnante à faire de ses personnages des gens plus attachants que l’on aurait pu l’imaginer. A l’issue de l’épisode précédent, la série s’achevait sur un cliffangher où DeLuca n’était pas forcément dans la meilleure des positions. Ce n’est pas la première fois qu’un personnage de Grey’s Anatomy décède mais à chaque fois cela reste des surprises auxquelles on n’est pas préparé. Lorsque DeLuca apparaît dans le monde imaginaire de Meredith, je dois avouer que j’ai commencé à me poser des questions et puis l’opération s’est bien passée donc je me suis dit que tout irait bien. Mais il n’en est rien. L’idée narrative d’avoir créé ce monde imaginaire pour Meredith est probablement ce que les scénaristes ont fait de mieux cette année. Cela permet à la fois de mettre Meredith un peu de côté et donc de donner une vraie place à tous les autres personnages. La mort de DeLuca est alors utilisée de façon intelligente pour une fois de plus bousculer l’histoire de Grey’s Anatomy.

 

Au milieu de l’épisode, Teddy et Owen ont sauvé la vie de DeLuca et l’on change alors la dynamique de l’épisode. Toute l’histoire avec Teddy, Owen et Tom est finalement assez touchante. J’ai toujours aimé Teddy et les relations qu’elle a eu dans la série continue de forger son caractère. Lorsqu’elle dit à Tom qu’elle ne l’a jamais aimé, il y a quelque chose de touchant. Kim Raver est une actrice étonnante car elle parvient à faire passer des émotions parfois avec peu d’expressions. Ce n’est pas la partie la plus importante de cet épisode mais elle permet de poursuivre les intrigues de la saison de façon assez intelligente.

 

Voir Owen ouvre DeLuca au beau milieu de sa chambre d’hôpital a de quoi rappeler le moment où il était sur le front à sauver des soldats dans des circonstances loin d’être celles du Grey Sloane Memorial. Tuer DeLuca aurait pu être une mauvaise idée mais c’est fait de façon intelligente, jonglant avec les émotions des téléspectateurs comme les scénaristes savent si bien le faire. Cela n’a jamais été mon personnage favori de la série lorsqu’il est apparu pour la première fois mais j’ai appris à l’apprécier, comme j’ai appris à aimer d’autres personnages (Maggie en fait partie). Cette saison est en tout cas très différente des précédentes alors que le mélodrame est accentué par tout un tas de choses : les histoires entre les personnages, la mort de DeLuca et la vie en danger de Meredith qui se bat contre la COVID-19. Cela pourrait donner cette impression que Grey’s Anatomy est dans sa dernière saison et que les scénaristes mettent tout ce qu’ils peuvent (comme le retour d’anciennes têtes connues de la série).

 

Note : 7/10. En bref, la série continue sa route et semble se diriger petit à petit vers sa propre fin.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article