Critiques Séries : Into the Dark. Saison 2. Episode 12. Blood Moon (season finale)

Critiques Séries : Into the Dark. Saison 2. Episode 12. Blood Moon (season finale)

Into the Dark // Saison 2. Episode 12. Blood Moon.

SEASON FINALE

 

Dernier épisode de la saison 2 (produit en retard), Into the Dark nous plonge dans un univers qui a ses qualités mais qui aurait clairement pu faire mieux. Adam Mason (Songbird) et Simon Boyes (Manipulations, Songbird) nous plongent donc dans une histoire de loup-garous sans pour autant nous montrer des scènes graphiques qui n’auraient pas forcément inspiré grand chose au récit. L’histoire de la pleine lune et des loup garous n’est pas neuve, c’est même un truc assez classique dans le monde horrifique. Mais Blood Moon décide de chercher autre chose que le côté surnaturel direct d’une telle histoire. C’est donc sur le coeur et les personnages que la série se concentre ici. On peut alors facilement se laisser porter par la mère et son fils même si l’histoire manque parfois de surprises. Notamment la scène d’ouverture nous permet de comprendre déjà le secret que ces deux personnages cherchent à cacher. Ce que l’on ne sait pas tout de suite c’est le pourquoi du comment.

 

Quand Esme et son fils de dix ans, Luna, déménagent dans une petite ville déserte pour un nouveau départ ils vont attirer les mauvaises attentions. Alors que les habitants commencent à les sonder, Esme doit se battre pour protéger son fils et un secret terrifiant avant que la prochaine pleine lune ne menace leur existence même.

 

Plutôt qu’être dans la démonstration de scènes de loup-garous, Blood Moon préfère nous faire ressentir le tout et entendre ce qui se passe. Tout cela permet forcément d’ajouter une dimension plus terrifiante où l’horreur suggérée est souvent un avantage quand les moyens ne suivent pas. Cela permet notamment de ressentir et d’imaginer alors que pour une histoire de ce genre là, c’est forcément plus prenant. Le fait que l’on se concentre sur la relation entre une mère et son fils va de paire avec le reste. Megalyn Echikunwoke (Les 4400) est plutôt convaincante dans ce rôle de mère. Elle donne à cet épisode un ton assez attachant et son personnage parvient, sans trop en faire, à apporter quelque chose. Peut-être qu’il aurait été intéressant de voir un épisode moins long car c’est souvent le problème de Into the Dark. Les histoires s’étirent sur une heure et demie (ou presque) et peuvent par moment souffrir de trous d’airs narratifs qui ne font pas toujours du bien au récit. C’est le cas avec Blood Moon où certaines scènes auraient clairement pu être évitée.

 

Blood Moon est donc plus une sorte de drame familial assez sympathique qu’une véritable histoire d’horreur réellement prenante avec tous les enjeux qu’il y a autour. Je m’attendais à autre chose en guise de dernier épisode d’autant plus que Hulu ne semble pas avoir prévu de saison 3…

 

Note : 5/10. En bref, le drame familial fonctionne mais le côté horrifique a parfois un peu de mal à surprendre.

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Bibi Musik-Shop 27/03/2021 16:31

SUPER ! MERCI !