Critiques Séries : New Amsterdam. Saison 3. Episode 2.

Critiques Séries : New Amsterdam. Saison 3. Episode 2.

New Amsterdam // Saison 3. Episode 2. Essential Workers.

 

Lorsqu’il y a des années de ça je découvrais Tyler Labine, pour moi c’était un acteur drôle et parfait pour la comédie. Pourtant, depuis qu’il est dans New Amsterdam j’ai découvert d’autres qualités chez cet acteur et cet épisode vient démontrer à quel point il est talentueux aussi dans le registre dramatique. Il se passe énormément de choses dans « Essential Workers » qui vient une fois de plus rappeler toute l’énergie que les soignants ont pu mettre afin de soigner les patients atteint de la COVID-19. D’une certaine façon, cet épisode peut parfois ressembler à un épisode classique de la série mais la COVID reste un sujet qui imprègne la série de façon assez intelligente. Ce sont les effets à long terme que la série exploite désormais après avoir introduit le sujet dans l’épisode précédent. Le monde s’est arrêté lorsque la pandémie a frappé et maintenant tout le monde cherche à s’en remettre tout en rappelant que la COVID existe toujours.

 

Le problème d’alimentation d’Iggy symbolise parfaitement le genre de troubles que la COVID et les confinements ont pu créer. New Amsterdam parvient à capturer ce problème et Tyler Labine l’incarner de façon brillante. La série ne pouvait pas faire mieux que de parler des problèmes d’Iggy maintenant. Beaucoup de gens ont pu grossir ou maigrir fortement pendant la période de quarantaine et cette intrigue permet aussi de soutenir un sujet fort, actuel tout en rendant l’intrigue universelle et peut-être aider des gens à s’en sortir. C’est une excellente chose que New Amsterdam explore ce genre de problèmes psychologiques avec le regard d’un homme. C’est rare de voir des intrigues de ce genre là être traitées du point de vue masculin. De plus, c’est un sujet assez tabou et la façon dont Tyler Labine donne corps à cette partie de l’histoire est fascinante.

 

L’expérience de Lauren est intéressante sur les addictions et la façon dont Iggy se confronte à elle est fort. Les dialogues de New Amsterdam sont vraiment intéressants car ils parviennent ici à capturer ce que l’on est en droit d’attendre de la part d’une série médicale qui plonge au coeur du problème. Rares sont les séries médicales qui parviennent à parler de sujets psychologiques avec autant d’aplomb et de réalisme. Tyler Labine mériterait presque une récompense pour sa prestation dans cet épisode. Le reste de l’épisode mélange cas médicaux et développement des intrigues lancées dans l’épisode précédent mais c’est Iggy qui prend la plus grande place.

 

Note : 6.5/10. En bref, Tyler Labine a su délivrer ici ce qu’il sait faire de mieux.

Prochainement sur TF1

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article