Critiques Séries : Snowpiercer. Saison 2. Episode 7.

Critiques Séries : Snowpiercer. Saison 2. Episode 7.

Snowpiercer // Saison 2. Episode 7. Our Answer for Everything.

 

Après la pause en extérieur de l’épisode précédent, Snowpiercer s’engouffre dans le développement de l’histoire de Mr Wilford. Ce dernier est un sacré vilain et Sean Bean est vraiment l’acteur parfait pour ce rôle. Au fil de la saison, Sean Bean a su créer une personnalité à un personnage qui était déjà fascinant sur le papier. Bien entendu, la série en a fait une sorte de symbole de notre société sans réellement nous plonger au coeur de son histoire personnelle et de ses motivations. Ce que cet épisode fait d’intelligent, c’est donner des justifications et surtout intégrer de façon moins simpliste le personnage faisant de lui un vilain bien plus terrifiant qu’il ne l’était jusqu’à présent. Le comportement de Wilford est celui d’un sadique mais cela ne fait que renforcer l’impression que l’on pouvait avoir au départ : il est effrayant. Snowpiercer est d’une certaine façon une série de science fiction d’horreur, une dystopie où la violence parfois gore a toute sa place. Cette façon que Wilford a de donner cette impression que ses abus sont en fait quelque chose de totalement différent, comme une façon de montrer son amour, est fascinant.

 

Audrey de son côté reste un personnage intéressant car je me demande si Snowpiercer ne va pas nous dévoiler un twist à un moment donné. Je ne serais pas surpris qu’elle se joue de Wilford et que ce dernier ne s’en rende pas (encore) compte. Si l’on peut avoir l’impression que Wilford lui a lavé le cerveau, il reste quelques références qui démontrent qu’elle est toujours dévouée à la tache : faire tomber le vilain. Mais ce n’est que l’épisode 7 donc Snowpiercer ne peut pas évacuer son vilain tout de suite et elle a besoin de tenir un peu plus longtemps. Si cela aurait pu être un épisode simplement là pour remplir la saison, il en profite tout de même pour rendre le tout d’autant plus fascinant. Wilford révèle que Kevin est toujours en vie mais au delà de ça, lui et Audrey sont finalement des conséquences de la violence de Wilford. La place de Kevin et Audrey est celle de deux êtres dans une prison, sous l’emprise d’un personnage fou. Audrey va même parvenir à forcer Kevin à faire en sorte qu’il remercie Wilford de l’avoir épargné. La scène où elle lui demande de lécher les chaussures de Wilford rend le tout d’autant plus pertinent car c’est tout ce que ce vilain veut : que les gens lui soient dévoué, soumis.

 

Si Wilford a l’occasion de briller, Snowpiercer nous offre aussi un peu plus de développement autour du personnage de Ruth. Il fallait bien que d’autres personnages évoluent et surtout ceux qui sont là depuis le début. Ruth méritait bien tous ces développements et la série le fait de façon intelligente. Je ne sais pas trop ce que Snowpiercer compte faire par la suite mais si la suite et fin de la saison est de même qualité que les derniers épisodes proposés alors on a vraiment une bonne série sous les yeux qui méritait bien de se farcir une partie de la saison 1.

 

Note : 7/10. En bref, Wilford devient de plus en plus vilain pour notre plus grand plaisir.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article