Critiques Séries : Station 19. Saison 4. Episode 8.

Critiques Séries : Station 19. Saison 4. Episode 8.

Station 19 // Saison 4. Episode 8. Make No Mistake, He’s Mine.

 

Une fois de plus j’ai un peu de mal à cerner ce que veut faire cette saison 4 de Station 19. D’un côté il y a des intrigues intéressantes (comme celle de l’épisode 5) et puis il y a depuis l’épisode précédent quelque chose que j’ai un peu de mal à cerner. Là où Grey’s Anatomy trouve un moyen intelligent de mélanger le médical avec les histoires de ses personnages, Station 19 est en train de tomber dans du soap opera où les aventures des pompiers de Seattle n’arrivent pas à être réellement passionnantes. Celle de l’épisode précédent avec le guru sur le toit d’un bâtiment était ridicule. Cela manque cruellement de divertissement et cet épisode est dans la lignée du précédent. A contrario, 911 ou Chicago Fire parviennent à mélanger les drames personnels et professionnels de chacun avec des moments où l’on voit les personnages sur le terrain dans des situations divertissantes et prenantes. Je ne dis pas que Station 19 doit ressembler à toutes les séries du genre, juste qu’elle devrait se rappeler aussi qu’elle est une série sur des pompiers et pas un simple soap dont les intrigues ont un peu de mal à réellement devenir prenantes et attachantes.

 

Il y a quelque chose que la série réussie cependant à faire et c’est le commentaire social. On sent l’engagement des scénaristes afin de tacler des sujets de société qui valent le coup. Je me suis cependant dit qu’il fallait bien s’investir dans les relations entre les personnages. L’amitié entre Travis et Vic n’a pas grand chose de neuf à offrir si ce n’est sa potentielle fin. Je me demande si les scénaristes ne cherchent pas à tourner en rond là dessus afin de revenir là dessus dans quelques épisodes et nous dire qu’ils ne peuvent pas se passer l’un de l’autre. Une fois de plus ce sont les histoires de cul des personnages qui viennent gâcher le plaisir et surtout des histoires entre les personnages.

 

Ce n’est pas ce dont je suis le plus fan car contrairement à Grey’s Anatomy qui sait raconter des romances avec ses personnages (peut-être est-ce dû aux années d’existence de la série et à mon attachement aux personnages), je trouve que Station 19 n’arrive pas à le faire de façon aussi passionnante. Ce n’est pas aussi fluide, pas aussi fun, pas aussi passionnant. Tout n’était pas à jeter pour autant ici et les personnages sont pour certains attachants par la force des choses et certains sujets forts méritent d’être traités mais je me demande si on n’arrive pas au bout de la corde alors que ce n’est que la saison 4 de la série. J’ai ce sentiment que les scénaristes ont parfois déjà fait le tour des personnages et de ce qu’ils peuvent raconter sur eux.

 

Note : 4/10. En bref, la série est devenue folle malgré elle alors qu’elle a encore au fond d’elle des choses à dire et à faire.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article