Critiques Séries : The Flash. Saison 7. Episode 5.

Critiques Séries : The Flash. Saison 7. Episode 5.

The Flash // Saison 7. Episode 5. Fear Me.

 

D’une certaine façon, cet épisode me donne l’impression qu’il a été pensé comme l’épisode d’Halloween de The Flash. Après le monstre de la semaine dernière, Fuerza, une nouvelle menace s’abat sur Central City : Psych (incarné par Ennis Esmer). Le but de ce vilain est de créer des cauchemars, littéralement. Cecile est d’ailleurs la première à détecter de nouveau vilain alors qu’elle hallucine un véritable cauchemar. Cet épisode a énormément de choses à faire décoller et de nombreuses intrigues en parallèle. Si je ne suis pas forcément contre l’idée de faire tout un tas d’intrigues dans un seul et même épisode, parfois c’est aussi légèrement problématique. A STAR Labs notamment, il y a pas mal de choses aussi. Caitlin et Frost ont été séparées en deux êtres différents. Ajoutez à cela la mère de Barry, Nora et tout un tas d’autres intrigues comme le vilain très Halloween-esque.

 

Pour ce qui est de Caitlin et Frost, le but est de les fusions afin qu’il n’y ait qu’une seule et même personne. Le seul problème c’est que Frost n’est pas sûre et certaine d’avoir envie de retourner dans le corps de Caitlin et donc vivre une partie de son histoire. Je ne pense pas que cette histoire dure très longtemps et que Caitlin et Frost vont rapidement ne fait qu’un avec l’apparition de Kristen Kramer. Mais ce que j’ai largement préféré dans cet épisode de The Flash c’est quand la série se concentre sur Psych, notre vilain de la semaine et ses petits jeux avec l’esprit de ses victimes. Les cauchemars sont suffisamment terrifiants par moment (notamment celui d’Iris) pour donner une dimension différente à l’épisode. Les références au genre horrifique sont nombreuses et permettent de voir les choses différemment et d’apporter aussi un brin d’originalité dans la série.

 

L’autre bonne idée avec cet épisode ce sont les références au passé de la série et surtout aux grands vilains de l’histoire de The Flash. C’est une occasion en or de rappeler ce que la série a pu faire de bien mais aussi de nous amuser avec. Pour combattre Psych, il faut donc trouver à autre vilain capable de l’éliminer pendant que Cecile devient la Professeur X de The Flash. Je suppose que la Speed Force pourrait bien imprégner toute la saison et donc devenir l’un des éléments narratifs de celle-ci. Si la saison suit le bon chemin, elle a énormément de potentiel mais comme c’est The Flash, je dois avouer que je reste sur mes gardes. La série est toujours capable de tout rater.

 

Note : 6/10. En bref, un épisode qui aurait été parfait s’il avait été diffusé à Halloween.

Prochainement sur TF1 et Netflix

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article