Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 4. Episode 12.

Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 4. Episode 12.

The Good Doctor // Saison 4. Episode 12. Teeny Blue Eyes.

 

A l’issue de l’épisode précédent, Shaun apprenait que Lea était enceinte et qu’il pourrait donc devenir papa. C’est mignon et touchant comme point de départ de la seconde partie de la saison mais si vous me suivez depuis suffisamment longtemps, vous savez à quel point les grossesses sont pour moi les pires intrigues à suivre dans les séries. Shaun se questionne sur l’idée d’être père et sa mère de ne pas comprendre les sentiments de son enfant. Ce sont des problèmes compréhensibles compte tenu de son autisme et de ce que cet épisode cherche à exploiter autour de ça avec le patient de Shaun. On sait pertinemment que les émotions et l’empathie sont quelque chose qui ne se manifeste pas de la même façon chez les personnes autistes alors la façon dont The Good Doctor exploite cette histoire est un brin bancale. Le fait est que les gens qui sont atteint d’autisme sont souvent plus emphatiques que les autres et qu’ils sont tellement submergés qu’ils finissent par ne rien montrer sur leur visage. Il y a des questions intelligentes qui sont posées dans cet épisode mais ce n’est pas aussi fluide et soigné que j’aurais pu l’espérer.

 

Ce que j’ai donc préféré c’est la relation entre Shaun et le Dr Chambers. Il y a quelque chose ici qui permet d’apporter une vraie empathie chez Shaun et surtout l’occasion pour Freddie Highmore de varier un peu sa prestation. Cela fait maintenant quatre saisons que The Good Doctor existe et par moment je trouve qu’elle suit un schéma un brin trop simpliste et ne se permet donc pas vraiment de surprises aux moments où elle peut le faire. Cet épisode a l’avantage de nous proposer un joli moment mais échoue aussi à démontrer la réalité de l’autisme comme on aurait pu l’espérer le voir. L’histoire du mug était mignonne et me rappelle certains éléments mignons que The Good Doctor a toujours su délivrer par moment. Shaun parvient à comprendre les similitudes entre lui et Chambers ce qui permet aussi de créer quelque chose d’attachant, bien plus que l’histoire de Lea et Shaun autour du bébé.

 

Le départ d’Enrique n’était pas utile et bien que celui d’Olivia ait du sens, je dois avouer qu’il y a un véritable problème avec les résidents dans The Good Doctor. Je me demande ce que les scénaristes nous préparent pour la suite de la saison. Ces deux personnages n’ont pas forcément apporté grand chose au récit de la série mais à certains moments il faut bien aussi faire évoluer l’univers et donc se séparer de personnages. Le faire ici était un peu sensé pour Olivia, moins pour Enrique tant cela n’a pas d’impact réel sur le récit. J’aurais cependant aimé que The Good Doctor parvienne à faire quelque chose de plus réaliste dans cet épisode que de nous caler tous les stéréotypes du genre. L’idée que Lea avorte sort un peu de nulle part et n’est pas suffisamment bien amenée par le scénario donc je ne serais pas surpris que toute cette histoire de bébé finisse par devenir l’une des grosses erreurs de The Good Doctor car s'ils ne vont pas au bout, ce serait gâcher des épisodes pour rien.

 

Note : 5/10. En bref, si Shaun et Chambers nous offre de bons moments ici, le reste manque de consistance et de réalisme.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article