Critiques Séries : Un Homme d'Honneur. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Un Homme d'Honneur. Saison 1. Episode 2.

Un Homme d’Honneur // Saison 1. Episode 2. Deux.

 

Après un premier épisode plutôt bien mené, ce deuxième épisode ralenti le rythme d’un coup de fouet. Richard se rend compte que l’étau se ressert autour de lui donc il doit trouver des solutions. Les preuves dans la voiture vont conduire tout le monde vers Lebrun, l’agent des stups. C’est donc sur lui que se concentre une bonne partie de l’épisode et je dois avouer que ce n’est pas la partie la plus palpitante du récit. Pour autant, on retrouve une fois de plus le style Marchal-esque qui a été clairement voulu pour cette adaptation de Kvodo. Certains personnages sortent du lot comme Leïla. La façon dont elle parvient à décrypter toute cette histoire rend l’affaire plus compliquée pour Richard.

 

A côté de ça, Rebecca va aussi commencer à passer du côté sombre de la force. Le fait qu’elle tue celle qui voulait envoyer son fils en prison est une excellente nouvelle. Cela permet de donner à Aure Atika un rôle plus important dans la saison, plus que celui de la femme de mafieux qu’elle était jusqu’à présent. Le casting est l’une des raisons pour lesquelles Un Homme d’Honneur fonctionne. Le casting est suffisamment prestigieux pour donner à chacun des personnages quelque chose d’intéressant. Le fait que la série ralentisse le rythme dans cet épisode aurait dû permettre de se reposer sur les personnages et leurs développements personnels. Mais ce n’est pas vraiment le cas. L’histoire de Lucas notamment avec sa prof n’a pas de grand intérêt (si ce n’est les problèmes qui vont probablement arriver par la suite).

 

Ce second épisode est donc là pour installer l’intrigue un peu plus que le premier épisode qui n’était là que pour exposer chacun des protagonistes de la série. Le talent de certains acteurs est alors remisé un peu au second plan. Je pense à Nicolas Duvauchelle qui méritait peut-être dans ce second épisode d’être mieux développé que d’être une sorte de passe-plat sans grand intérêt. Gérard Depardieu de son côté, derrière le parloir de la prison, a beau avoir ce côté colosse qui veut tuer tout le monde, il ne peut pas encore démontrer toute l’étendue de son personnage. Je me demande comment va se développer la suite de la série car ce second épisode met un peu trop un coup de frein qui ne permet pas de garder la frénésie ambiante du premier épisode intacte.

 

Note : 5/10. En bref, le casting solide permet de sauver en partie ce que ce second épisode ne fait pas vraiment bien.

A partir du 22 mars 2021 sur TF1. Prochainement sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article