Arrête Papa, tu me fais honte ! (Saison 1, 8 épisodes) : The Jamie Foxx Show

Arrête Papa, tu me fais honte ! (Saison 1, 8 épisodes) : The Jamie Foxx Show

Jamie Foxx était, avant de gagner un Oscar ou d’avoir des Grammy, le héros de The Jamie Foxx Show, une sitcom des années 90 (qui a tout de même connu 100 épisodes !). Jamie Foxx avait alors co-créé la série avec Bentley Kyle Evans. Ce dernier est d’ailleurs le créateur de Dad Stop Embarrassing Me! ou Arrête Papa, tu me fais honte ! en français. Sincèrement ? Je me demande ce que Jamie Foxx a fait pour accepter Arrête Papa, tu me fais honte !. Non pas que tout soit à jeter mais l’on sent que Netflix voulait probablement refaire The Jamie Foxx Show et cela ne fonctionne pas comme prévu. Il n’y a pas du tout cette énergie qu’il y avait dans la comédie de The WB et surtout des années après le genre a beaucoup évolué. Dans un souci clairement établit de nostalgie (les rires enregistrés sont une plaie ici), Netflix a créé un produit sur mesure sans chercher ce qui pourrait réellement plaire aux téléspectateurs qui veulent voir Jamie Foxx dans une comédie sur leur petit écran. La série adore mettre son héros, Brian, dans des situations embarrassantes sauf que comme le titre de la série cela finit par devenir des situations honteuses à voir même pour le téléspectateur.

 

La chronique d'une relation père-fille.

 

Mais alors que s’est-il passé dans la tête de Bentley Kyle Evans ? C’est lui qui a créé Arrête Papa, tu me fais honte ! (probablement avec l’aide de Jamie Foxx quelque part derrière) et tout au long de ces huit épisodes j’ai cherché l’utilité de cette comédie. Le problème c’est que derrière les situations ridicules dans lesquelles le héros se retrouve sont à contrepied de ce que la série cherche à faire le reste du temps. Le décor de la maison de Brian ressemble à celle d’une télé-réalité de chaîne câblée douteuse ou de sitcom produite sans le sou pour des chaînes obscures comme OWN ou BET. Il y a clairement ici quelque chose qui n’a eu de cesse de me rappeler les décors en carton des comédies de Tyler Perry. La série parle de tout un tas de sujets familiaux (ce qui est une bonne idée) mais a du mal à en faire ressortir quoi que ce soit de drôle ou de percutant. Car les seules choses dont on se souvient ce ne sont pas vraiment les évolutions des personnages ni même la notion d’élever une jeune fille quand on a du mal à joindre les deux bouts dans la vie. Ce dont on se souvient après chaque épisode ce sont les situations dans lesquelles Jamie Foxx semble parfois avoir du mal à se sentir à l’aise.

 

Je comprends que l’acteur ait peut-être eu envie de s’amuser (et c’est louable de sa part) mais malgré toutes les tentatives qu’il fait pour rendre son personnage intéressant, le scénario fait l’inverse. J’aurais préféré que Arrête Papa, tu me fais honte ! soit une comédie familiale qui prend le pari de parler de plusieurs générations. Cela aurait peut-être permis de rappeler les meilleures années de Jamie Foxx dans le registre de la comédie et pas faire un truc qui tente de copier les années 90 sans parvenir à le faire. Arrête Papa, tu me fais honte manque alors de personnages alors que l’on se retrouve constamment avec les mêmes têtes qui à la fin donnent l’impression de faire les mêmes blagues. La série ne trouve jamais d’équilibre qui aurait pu la faire groover sans problème. Constamment, Arrête Papa, tu me fais honte n’a de cesse de changer de thématique, de ton, de sujets, sans donner l’impression que cela a été fait avec le but d’être cohérent afin de développer réellement l’univers de cette comédie. Les perruques multiples sont clairement une occasion de rappeler à une génération ce que Jamie Foxx faisait dans In Living Color, l’émission à sketchs dans laquelle il a fait ses débuts.

 

C’est parfois drôle mais jamais réellement brillant. On retrouve aussi l’humour du début des années 2000 avec la dynamique entre Brian et Sasha. Ce n’est pas une mauvaise relation car elle a quelque chose de sympathique qui fait passer le temps mais Arrête Papa, tu me fais honte ! manque vraiment de tout un tas de choses. Malgré le fait que la série ait été commandée fin 2020, j’ai l’impression qu’elle a été écrite lorsque s’est arrêtée The Jamie Foxx Show. La nostalgie a bon dos mais faire des blagues sur des jeans dans le premier épisode m’avait presque vacciné à l’idée de poursuivre l’aventure puis pour Jamie Foxx et ses perruques j’ai continué. La majorité des personnages est même souvent dans l’abus, sans cet intérêt que l’on aurait pu souhaiter à la série. Arrête Papa, tu me fais honte manque de tellement d’ingrédients que cela peut être dommage.

 

Note : 3/10. En bref, la série échoue sur tout ce qui aurait pu la rendre réellement attachante et drôle. Du coup, arrête Jamie, tu me fais (un peu) honte !

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article