Critique Ciné : Godzilla vs Kong (2021)

Critique Ciné : Godzilla vs Kong (2021)

Godzilla vs Kong // De Adam Wingard. Avec Kyle Chandler, Millie Bobby Brown et Alexander Skarsgard.

 

Le plus gros défaut de Godzilla vs Kong est sa durée. Le film, qui contient clairement deux films en un, se trouve être beaucoup trop court. Je n’aurais pas été contre quatre heures de film afin de voir Kong se battre avec Godzilla (ou Megazilla) car le film est joli et l’action assez prenante pour ne jamais s’ennuyer mais Godzilla vs Kong devient épuisant car tout s’enchaîne sans que l’on ait le temps de respirer. Cela me rappelle un peu ce qui a été fait avec Pacific Rim 2 où l’on enchaînant les scènes sans que l’on ait le temps de passer du temps avec les personnages. Adam Wingard (You’re Next, The Guest) nous offre tout de même quelque chose de passionnant car visuellement, nos deux créatures parviennent à prendre place dans le récit et dans l’écran. Le film nous raconte une histoire 40 ans après les évènements de Kong: Skull Island (que j’avais aimé) et l’on se retrouve donc face à quelque chose qui n’a pas le temps de s’asseoir. Le film va donc dans tous les sens mais reste cohérent car le but de Godzilla vs Kong c’est de voir des « titans » se battre les uns avec les autres. L’introduction du film où l’on retrouve Kong enfermé dans ce qui n’est pas sans faire écho au Truman Show met tout de suite dans l’ambiance et l’on n’a même pas le temps d’en profiter que l’on se retrouve face à Godzilla de l’autre côté du pacifique.

 

À une époque où les monstres parcourent la Terre, et alors que l’humanité lutte pour son avenir, Godzilla et King Kong, les deux forces les plus puissantes de la nature, entrent en collision dans une bataille spectaculaire inédite. Alors que Monarch se lance dans une mission périlleuse en terrain inconnu, et qu’il découvre des indices sur les origines des Titans, un complot humain menace d’éradiquer ces créatures – qu’elles soient bonnes ou mauvaises – de la surface de la planète.

 

Je n’avais pas été un grand fan du Godzilla: King of the Monsters (2019) qui était assez illisible sous cette pluie battante. Mais Godzilla vs Kong cherche clairement à changer un peu la donne et nous offrir quelque chose de plus impressionnant. On profite donc visuellement des créatures mais ce sont les personnages qui sont trop nombreux qui peuvent rapidement nous perdre. Aucun des personnages du film n’a suffisamment de temps pour être développé (ne serait-ce que notre vilain d’Apex Cybernetics qui doit avoir cinq minutes durant deux heures de film) et c’est là où le film est parfois un échec. Kong a la chance d’être un personnage humain à part entière dans le récit ici, donnant de quoi nous toucher. Durant 45 minutes de ce film de deux heures, Godzilla vs Kong nous offre une scène d’action dans Hong Kong où les titans se mettent dessus. L’histoire se déroulant dans le centre de la Terre (d’où viennent les titans) est assez belle pour étendre là aussi l’univers et nous laisser espérer que cela puisse être encore mieux. Le film a une personnalité et cela participe clairement à le sauver quand il faut.

 

Note : 6.5/10. En bref, un face à face qui manque de place pour les personnages mais qui délivre ce que l’on a envie d’attendre d’un tel divertissement.

Sortie prévue le 19 mai 2021 au cinéma en France sous réserve de la réouverture des salles de cinéma.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article