Critique Ciné : Thunder Force (2021, Netflix)

Critique Ciné : Thunder Force (2021, Netflix)

Thunder Force // De Ben Falcone. Avec Melissa McCarthy, Octavia Spencer et Jason Bateman.

 

Melissa McCarthy semble piégée par son mari Ben Falcone. Après le très médiocre Superintelligence (2020, Netflix) ou le récent très mauvais Les faussaires de Manhattan (2018), le très lucratif deal avec Netflix continue avec Thunder Force. En se reposant sur le succès des films de super-héros, Thunder Force tente d’y associer le comique de situation qui reste l’une des grandes forces de Melissa McCarthy. Sauf que voilà, sans elle et Octavia Spencer, Thunder Force n’aurait aucun intérêt. C’est laborieux et aussi assez long, démontrant à chaque recoin du scénario la fainéantise de celui-ci. J’ai une telle sympathie pour l’actrice que j’aurais envie d’être indulgent mais c’est impossible car la mascarade dure depuis bien trop longtemps. Comment peut-elle gâcher son talent de comédienne dans les films ratés de son mari ? C’est une question à laquelle elle devra un jour répondre. Le film ne mérite jamais son talent, allant parfois jusqu’à l’overdose de dialogues afin d’appuyer un moment gênant. Sauf que le spectateur n’est pas bête et a bien compris le premier moment « drôle ». A rabâcher des scènes et à user et abuser du comique de situation de McCarthy à outrance, Thunder Force est un échec.

 

Après l'invention d'une formule donnant des super-pouvoirs aux gens ordinaires, deux amies d'enfance devenues d'improbables super-héroïnes s'allient pour braver le crime.

 

Lydia, incarnée par McCarthy, est le seul vrai personnage du film. L’actrice met vraiment du coeur dans le personnage et l’on sent qu’elle cherche à s’amuser avec ce que le film scénario tente de lui offrir par moment. Une séquence musicale avec Jason Bateman, en souvenir du bon vieux temps, vient casser complètement le film mais s’avère être finalement l’une des meilleures choses que j’ai vu (car c’est l’un des rares éléments dont je vais me souvenir). Ben Falcone démontre de son côté qu’il a finalement très peu de personnalité. Visuellement Thunder Force n’a rien de neuf à offrir si ce n’est ce côté téléfilm Direct to SVOD qui n’a pas grand intérêt. D’une certaine façon, je pense que Falcone s’est inspiré d’un autre film dans lequel McCarthy a eu un rôle : Ghostbusters. Le premier tiers du film enchaîne l’humour et les poelades sans intérêt mais c’est probablement le seul truc qui donne un vrai rythme. La seconde partie du film, sensée se concentrer sur l’action, est un enchaînement de séquences archétypes sans grand intérêt. Dommage car Thunder Force aurait pu être une bonne comédie de super-héros mais encore faut-il que Ben Falcone apprenne à écrire des histoires originales et inspirées.

 

Note : 3/10. En bref, une fois de plus la fainéantise de Ben Falcone enferme sa femme Melissa McCarthy dans un film sans saveur.

Disponible sur Netlifx

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article