Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 17. Episode 12.

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 17. Episode 12.

Grey’s Anatomy // Saison 17. Episode 12. Sign O’ The Times.

 

Après avoir parlé de la COVID, Grey’s Anatomy parle enfin de Black Lives Matter. La série utilise les conséquences de la mort de George Floyd. L’introduction avec la voix off de Richard était parfaite, faite dans le style de Grey’s Anatomy. C’est pile poil ce que j’attendais de la part de la série, d’autant plus que cela fait un bout de temps que je me demandais quand est-ce qu’elle allait en parler. La COVID n’est pas oubliée alors que Meredith ne s’est toujours pas réveillée et que Bailey doit gérer un patient qui ne croit pas à la COVID qui va finir par mourir de la COVID. Pour ce dernier, je suis sûr que la série s’est inspirée de cet homme qui sur les réseaux sociaux niait l’existence de cette maladie et avait finit par en mourir et comprendre que le coronavirus existait bien. Cette saison 17 de Grey’s Anatomy est probablement la première saison de la série qui s’inspire autant de ce qui se passe dans notre monde réel et c’est une excellente chose car cela permet aussi de l’ancrer un peu plus dans notre vie et de créer des émotions auxquelles on peut s’attacher plus facilement.

 

C’est probablement un signe du destin si cet épisode est diffusée au moment de la deuxième semaine du procès de Derek Chauvin, le policier blanc qui a tué George Floyd (en plus d’histoires qui rappellent encore une fois que le mouvement Black Lives Matter a beaucoup de travail à faire pour changer les esprits racistes sur le sol américain). Cet épisode est donc très loin d’être amusant et dans un sens c’est aussi un truc que j’ai toujours aimé dans Grey’s Anatomy. J’aime quand la série parle de sujets forts et cherche à nous toucher avec. L’épisode ne cherche pas pour autant à en faire de trop ce qui permet de trouver un bon équilibre et surtout de le rendre beaucoup plus réaliste. Parfois, Grey’s Anatomy tombe dans le piège de la série qui veut provoquer un choc avec des images viscérales. Cet épisode préfère les effets sous jacents du racisme et la façon dont les personnages vont réagir. C’est pour le coup vraiment passionnant et soigné. Bien entendu, tout n’est pas parfait dans cet épisode et sa façon de mettre en scène le sujet fort qu’est le racisme. Dans un sens, cet épisode se force parfois à tout intégrer dans l’épisode plutôt que de se laisser porter et développer quelque chose sur plus d’épisodes.

 

La série ne parle pas de racisme pour la première fois de son existence et elle l’a déjà fait bien mieux par le passé. Je me souviens d’une scène entre Amelia et Maggie sur les privilèges et le racisme il y a bien des années qui a finalement eu plus d’impacte que cet épisode. Il y avait aussi eu Jackson qui était témoin d’un coup de feu dans un épisode il y a quelques années. L’histoire de Winston et Maggie est à côté intéressante mais n’a pas l’impact des autres histoires de racisme que la série a pu faire et je trouve ça presque dommage. Son histoire est un peu trop prévisible à mes yeux. Anthony Hill reste très bon et c’est même un de ces personnages que j’aime le plus dans la série.

 

L’affaire du patient qui ne croit pas au coronavirus est assez symptomatique de ce qui est toujours le cas aujourd’hui. Certains pensent encore que c’est une grande conspiration. Il va mourir et la façon dont Bailey tente de tout faire pour le sauver est vraiment touchant. C’est le genre de choses que j’aime dans cette série avec des personnages comme Bailey : ils veulent tout faire pour sauver leurs patients même si ceux-ci ne croient pas à la maladie qu’on peut leur détecter. Il y a donc pas mal de choses que cet épisode réussi mais tout n’est pas parfait non plus. Certaines parties de l’épisode auraient pu être bien plus intéressantes, plus fortes mais elle a le mérite de ne pas en faire des tonnes ce qui rend le tout là aussi plus réaliste.

 

Note : 6.5/10. En bref, Grey’s Anatomy parle de sujets forts parfois pas de la meilleure des façons mais s’en sort assez bien grâce à une galerie de personnages variés.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article