Critiques Séries : Station 19. Saison 4. Episode 10.

Critiques Séries : Station 19. Saison 4. Episode 10.

Station 19 // Saison 4. Episode 10. Save Yourself.

 

L’épisode précédent était probablement l’un des meilleurs épisodes de Station 19 depuis une éternité. « Save Yourself » suit un schéma différent, plus léger tout en nous offrant en pleine figure le point de la COVID. La caserne est transformée dans cet épisode en centre de test de masse pour la COVID. Si dans Station 19 les personnages sont au coeur même de la pandémie, avec la vaccination qui fait rage aux Etats-Unis je préfèrerais que la série se rapproche un peu plus du présent comme c’est le cas pour New Amsterdam par exemple. J’ai parfois l’impression dans Station 19 que l’on est encore en 2020. Je dois avouer que je préfère que la pandémie reste secondaire et cet épisode cherche au contraire à mettre le tout en avant avec les gros sabots. Le but ici est clair : utiliser la pandémie afin de parler des problèmes de chacun des personnages. Si c’est intéressant par moment, je trouve que cela manque aussi de surprises.

 

La partie que j’ai préféré dans cet épisode est celle de Maya et Carina. C’est l’un des couples les plus mignons de Station 19 (voire le plus mignon) et la série passe trop peu de temps avec elles. J’aurais préféré que l’on se concentre sur ces deux personnages que sur la politique de tests massif qui prend l’épisode en otage. Le but est clairement de mettre en scène tous les personnages au même endroit et de les faire croiser d’autres personnages qui vont permettre de parler d’eux. Sauf que ce n’est pas vraiment subtile et cela peut devenir lassant. Pendant ce temps, je préfère largement que Station 19 se concentre sur des vraies histoires et celle de Maya et Carina aurait clairement dû prendre plus de place. Carina décide donc de retourner en Italie et bien qu’elle ne soit pas très contente de quitter les Etats-Unis au premier abord, plus elle y pense et plus elle se dit que l’Italie est l’endroit où elle a besoin d’être actuellement.

 

La façon dont Station 19 intègre l’Italie dans l’histoire de la pandémie donne la mauvaise impression que cet épisode se déroule en mars 2020 alors que la pandémie frappait toute l’Italie alors que la série a fait des épisodes totalement différents au début de la saison. Peut-être que la production parfois compliquée des séries à cause de la pandémie a créé un problème dans la continuité de certaines histoires dans la logique pandémique actuelle. Le reste des personnages n’a pas grand chose de neuf à nous offrir mais nous permet de passer du temps avec eux. L’histoire de Sullivan par exemple est l’une des plus ennuyeuses de Station 19 et j’ai cette mauvaise impression que les scénaristes ne savent pas du tout quoi faire par moment. Andy reste d’ailleurs le personnage que j’aime le moins dans la série (même si par moment elle peut aussi être touchante).

 

Note : 5/10. En bref, certaines parties de cet épisode sauve le reste qui donne l’impression de revenir en arrière dans la timeline de la pandémie.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article