Critiques Séries : The Equalizer (2021). Saison 1. Episode 6.

Critiques Séries : The Equalizer (2021). Saison 1. Episode 6.

The Equalizer (2021) // Saison 1. Episode 6. The Room Where It Happens.

 

Après un épisode raté, The Equalizer reprend le chemin qu’elle avait pris dans les quatre premiers épisodes de la saison avec ce que Robyn sait faire : s’occuper d’une histoire qui touche des gens ordinaires. La thématique de cette semaine ce sont les agressions sexuelles dans le monde de la politique. Robyn doit comprendre pourquoi une jeune étudiante brillante arrête d’aller à l’école et a voulu se suicider. L’histoire est assez prévisible dès le début. En effet, ce n’est pas la première série qui parle de harcèlement sexuelle (et d’agressions), surtout dans le monde de la politique. Dans un monde où l’influence et le pouvoir sont présents, forcément qu’il y a des histoires de ce genre là. L’approche faite par The Equalizer est la bonne car Queen Latifah est parfaite sous les traits de Robyn dans cette histoire. La série se concentre sur des gens comme Reade qui se retrouvent à cibler des jeunes femmes vulnérables et ambitieuses jusqu’à la culture du silence. Il y a un angle réaliste qui fait cette affaire touchante même si je dois avouer que cela aurait pu être un peu mieux.

 

L’affaire permet aussi à Robyn de retrouver Dante. Je préfère largement cette partie de l’histoire que celle de Robyn et William. La relation avec Dante est bien plus intéressante. Tory Kittles et Queen Latifah ont une vraie alchimie qui se ressent à l’écran. Ce que je regrette avec Dante c’est que le personnage est un peu réduit à une astuce narrative pour faire évoluer les histoires des autres. Dante est là seulement quand Robyn a besoin de lui et pas dans d’autres circonstances. La série mélange pas mal d’ingrédients qui dans un sens sont bons mais pas suffisamment creusés par les scénaristes. Je trouve dommage de voir des épisodes aussi simplistes que celui-ci, qui finalement donnent cette impression que The Equalizer est trop superficielle. Queen Latifah est parfaite mais certaines histoires donnent à la série cette impression qu’elle n’est pas aussi intelligente qu’elle ne veut le dire.

 

Cet épisode a surtout le mérite de parler d’un sujet de société assez fort et d’apporter un regard assez sympathique. Il manque juste quelque chose dans les dialogues qui pourraient rendre The Equalizer beaucoup plus pertinente et intelligente. Sans parler de la partie familiale de Robyn qui casse un peu l’ambiance par moment. J’aimais bien le fait que The Equalizer était au départ l’histoire d’une personne solitaire qui se bat pour les bonnes causes. Dans le cas de The Equalizer, CBS a probablement mis son nez pour mélanger plein de séries en même temps tout en ayant cette mécanique procédurale que l’on retrouve dans toutes les séries de la chaîne.

 

Note : 5/10. En bref, l’affaire est bonne, Robyn est au top mais la série ne pousse pas assez loin les choses et me donne cette impression de superficialité.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article