Critiques Séries : The Falcon and the Winter Soldier. Saison 1. Episode 5.

Critiques Séries : The Falcon and the Winter Soldier. Saison 1. Episode 5.

The Falcon and the Winter Soldier // Saison 1. Episode 5. Truth.

 

A la fin de l’épisode précédent, notre nouveau Captain America tuait de sang froid en plein jour et en pleine rue. La séquence aussi violente soit-elle s’est déroulée clairement hors caméra ce qui démontre une fois de plus que Marvel n’aime pas trop le gore graphique à l’écran. Tout est plus suggéré (ce qui ne rend pas le truc plus léger pour autant) que réellement mis en scène. Si l’épisode précédent était clairement concentré sur l’action, celui-ci nous fait passer du temps sur… un bateau. Je ne sais pas ce que les scénaristes ont cherché à faire avec cet épisode mais c’était sacrément épuisant pour mon cerveau. Il y a de bons moments, quelques émotions ici et là mais ce qui est finalement plus intéressant que tout dans cet épisode c’est Walker, le Captain America déchu. Nous avons grâce à lui la première apparition de Contessa Valentina de Fontaine incarnée par l’excellente Julia Louis-Dreyfus (Veep). Son apparition n’est qu’une sorte de clin d’oeil pour le moment mais j’espère la voir plus longtemps prochainement dans le MCU. Cette actrice est parfaite pour le rôle qui lui est donné.

 

J’aime bien Sam le Falcon mais sincèrement, toute cette histoire de bateau m’a complètement sorti de l’épisode. J’ai eu l’impression de voir une sorte de bonus que l’on retrouverait dans un coffret en édition spéciale d’un film Captain America mais pas à un épisode d’une telle série. Il n’y a pas beaucoup d’épisodes et l’on passe du temps à réparer un bateau. Certes ce bateau a un but : développer l’amitié entre Sam et Bucky. Dans un sens cela fonctionne plutôt bien car l’alchimie entre Anthony Mackie et Sebastian Stan fait toute la force de The Falcon and the Winter Soldier. C’est aussi l’occasion pour les deux de rappeler que Steve n’est plus de ce monde et donc que l’héritage de Captain America est totalement différent de ce que l’on pourrait imaginer d’une certaine façon. Bucky est forcément touché par ce qui s’est passé avec Walker, mais aussi avec les autres.

 

Zemo de son côté a été livré à notre armée de Wakanda ce qui permet de se débarrasser du personnage (et donc éviter de trop en faire). Sauf que la série aurait pu aussi donner aux téléspectateurs l’occasion de voir d’autres choses. J’ai largement préféré tout ce qui se passe autour de Walker. Ce dernier apporte une dimension différente à la série, ne serait-ce que dans sa façon d’appréhender Captain America, d’avoir perdu pied mais aussi de voir les émotions le submerger tout au long de l’épisode. Comment Walker peut-il devenir le personnage le plus intéressant de The Falcon and the Winter Soldier alors que ce n’est même pas le héros. Le plus important dans cet épisode c’est Sam qui va aller voir Isaiah Bradley afin de tenter de lui donner le bouclier de Captain America. Il va dire à Sam qu’il ne peut pas en vouloir car d’après Isaiah, un homme afro-américain ne pourra pas devenir Captain America. Il y a un message fort sur le racisme dans The Falcon and the Winter Soldier et la façon dont Captain America a toujours incarné une sorte de suprématie blanche. Quoi qu’il en soit, le cliffangher (et la scène post-générique) donnent envie de voir la suite.

 

Note : 6.5/10. En bref, cet épisode fait évoluer des choses intéressantes et lance les hostilités mais toute cette histoire de bateau était quand même sacrément ronronnante.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article