Critiques Séries : The Nevers. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : The Nevers. Saison 1. Episode 3.

The Nevers // Saison 1. Episode 3. Ignition.

 

Malgré certaines améliorations dans The Nevers, je dois avouer que j’ai toujours autant de mal à entrer dedans. Pour autant, The Nevers fait de nouvelles révélations et nous permet d’en apprendre un peu plus sur les Touched et la guerre déclarée dans l’épisode précédent. L’introduction de cet épisode est plutôt bonne et nous met rapidement dans le feu de l’action (et le feu, c’est le cas de le dire). Les capacités de chacune de ces femmes dans The Nevers est intéressante est permet aussi d’apporter assez souvent de bonnes séquences qui réveillent le récit. Dans un sens, j’ai pourtant l’impression constante que la série n’est que poudre aux yeux. Peut-être aussi car je n’arrive pas à entrer dans le récit. J’ai l’impression parfois d’avoir déjà vu tout ça des dizaines de fois et ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle. Les thématiques sont assez proches de tout ce que l’on a déjà vu de Jane Espenson à la télévision et notamment Once Upon a Time.

 

Mrs True semble concentrée sur l’idée de faire en sorte que les Touched s’unissent. La scène finale de l’épisode avec Bonfire Annie et toutes ces femmes et enfants attendant à l’orphelinat me laisse dubitatif sur la façon dont la série conduit réellement son récit. J’ai cette impression par moment que le but n’est pas vraiment de faire avancer l’histoire, simplement de rester dans la même dynamique que celle des deux premiers épisodes. L’intérêt de cet épisode, en dehors de la tragédie au parc est probablement le fait que les scénaristes cherchent à explorer Mrs True et ce qu’elle incarne. Sa confrontation avec Maladie a permis de replacer des éléments et surtout de nous concentrer sur le meilleur personnage de cet univers pour le moment. Durant une grande partie de The Nevers pour le moment nous avons vu Mrs True avec Penance qui l’adore ou avec Lucy qui la respecte. Mary de son côté apporte un élément différent qui s’avère bien plus intéressant.

 

Les femmes de The Nevers sont intéressantes et les hommes sont ennuyeux. Ces derniers n’apportent pour le moment que très peu au récit. Certes nous sommes dans une série de femmes fortes avec des capacités fantastiques mais les hommes pourraient tout de même avoir une place différente que celles d’astuces narratives en tout genre. Je ne sais pas trop quoi attendre de la suite de la série et bien qu’elle reste médiocre, elle semble aussi faire évoluer les choses dans la bonne direction avec cet épisode en donnant plus de place aux personnages et à leur développement. Les deux premiers épisodes se concentraient surtout sur cette esbroufe constante qui devenait redondante et ennuyeuse, là The Nevers a plus de potentiel qu’elle ne semblait le laisser penser au début.

 

Note : 5/10. En bref, en se concentrant sur Mrs True, The Nevers permet de faire évoluer les personnages en échappant à l’esbroufe narrative dont la série souffre depuis le premier épisode.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article