The Oval (Saison 2, épisode 10) : le loup est dans la bergerie

The Oval (Saison 2, épisode 10) : le loup est dans la bergerie

Tyler Perry’s The Oval // Saison 2. Episode 10. The Master.

 

Kyle et Dale c’est une sacrée histoire en laquelle j’ai du mal à avoir confiance. Je me demande vraiment ce que la série veut faire. J’ai parfois cette impression que le scénario n’évolue pas. « The Master » est la définition même de l’épisode inutile de The Oval. A l’issue de l’épisode précédent, Priscilla découvrait un nouveau mort après celle de Jean. Priscilla est cependant le personnage le plus intelligent actuellement car elle a compris que la famille présidentielle est responsable de la mort de Jean. Cela permet tout de même de faire évoluer un peu plus l’histoire car pour le moment elle tire sur l’ambulance. Avec Priscilla qui a vraiment fait évoluer pas mal de choses dans cet épisode (et c’est bien la seule intrigue qui évolue), on a enfin quelques éléments pour poursuivre l’aventure. Ce n’est pas parfait mais cela a le mérite d’être une bonne chose. Peut-être même que Priscilla est en train de devenir mon personnage fétiche.

 

Pour ce qui est de Kyle et Dale, je dois avouer que c’est la relation la plus étrange qu’il soit. Kyle était sur Donald puis maintenant il trouve un homme égaré devant chez lui ? The Oval cherche peut-être à créer une nouvelle relation mais je ne suis pas sûr que Dale soit quelqu’un de normal. Il y a forcément un truc louche sur ce personnage compte tenu de tout ce que l’on voit arriver dans cette série depuis ses débuts. Je serais surpris qu’il soit juste là car il a envie de devenir l’amant de Kyle. Cette relation est un brin ridicule tout de même car elle ne colle pas avec tout ce que la série a pu faire auparavant. J’ai envie de croire que Dale apportera quelque chose dans la seconde partie de la saison, peut-être même avec Donald dans les parages mais de tout ce que je vois ici, The Oval continue de trainer la patte. Ce qui se passe dans cet épisode se déroule sur a peine quelques heures et la lenteur de l’évolution des scénarios de la série me donne l’impression de voir la série en x0.3…

 

Nous avons aussi et comme toujours l’histoire de Jason et Allen. Il y a une telle tension sexuelle entre les deux personnages que j’aimerais bien que l’on aille dans cette direction plutôt que les discussions ridicules entre les deux personnages. A la fin de cet épisode, on reprend là où la série nous avait largué dans l’épisode précédent après la rencontre (et le kiki à l’air de Jason). Jason veut suivre son père afin de savoir ce qui se passe et surtout faire en sorte que Hunter ne passe pas son temps avec les jeunes filles de la Maison Blanche. Je dois avouer que la tête d’Allen à la fin de l’épisode est vraiment amusante. Il découvre que celle qu’il aime se tape Hunter. Mais avec cette fin j’ai bon espoir que la série décide enfin à faire décoller Allen.

 

Compte tenu du fait qu’il y a un spin off, The Oval a aussi besoin de faire évoluer l’histoire de Ruthless dans The Oval. Sauf que ce cliffangher est tout ce que je déteste dans cette série car en plus de faire stagner le récit, une ligne de dialogue n’aide pas vraiment. Retrouver des personnages de Ruthless dans The Oval avec l’évolution aussi lente de l’histoire, ce n’est pas vraiment ce que j’ai envie de voir non plus. En soit, tout n’est pas à jeter dans cet épisode mais les personnages parlent beaucoup pour si peu de développement que cela devient parfois ennuyeux. Certaines intrigues sont aussi vraiment ennuyeuses car elles donnent l’impression d’être au même point qu’au début de la saison. Reste peut-être une possibilité d’évolution sur le trio Kyle / Dale / Donald qui m’intéresse ainsi que Allen / Jason / Hunter mais il faut muscler le récit !

 

Diffusée sur BET France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article