Critique Ciné : The Water Man (2021)

Critique Ciné : The Water Man (2021)

The Water Man // De David Oyelowo. Avec Maria Bello, Rosario Dawson, Alfred Molina et David Oyelowo.

 

David Oyelowo (Selma, Le majordome) fait ses débuts de réalisateur pour The Water Man, une aventure qui n’est pas sans faire du pied à Le Secret de Terabithia et tous les films d’aventures et de Fantasy pour enfants. Emma Needell (Desert Noir) écrit ici son premier long métrage et l’histoire de départ de The Water Man est aussi passionnante qu’intrigante. Ce que je trouve dommage dans The Water Man c’est que le film reste simple et qu’il ne semble pas vraiment oser à aller au delà de son point de départ. C’est donc un conte pour enfants mignon sur l’imaginaire foisonnant de ces derniers mais il manque à The Water Man un peu de poésie, de rêve et de plus amples émotions qui auraient pu lui permettre d’être plus intéressant. David Oyelowo derrière sa caméra offre des couleurs et quelque chose de mignon, sans trop se soucier d’un script qui manque souvent d’ingrédients. Le problème c’est que la résolution de cette histoire ne fonctionne pas et s’avère décevante. Je comprends le besoin de parler de l’imaginaire des enfants et du monde qu’ils se créent afin de s’évader de ce qui se passe parfois avec leurs parents (ou à l’école) mais ce n’est pas assez bien amené.

 

Un jeune garçon précoce, Gunner, part à la recherche d'un mystérieux être appelé "Water Man" avec l'aide d'une inadaptée locale, Jo. Le personnage légendaire aurait la faculté de tromper la mort et pourrait ainsi sauver la mère gravement malade de Gunner...

 

Derrière ses airs décevants, The Water Man reste une petite douceur qui fait plaisir à voir malgré tout. Le côté imprévisible de cette petite aventure centrée sur Gunner et Jo apporte tout de même de quoi s’accrocher à la barque sans avoir nécessairement envie de changer de film. Il y a dans The Water Man une nostalgie assez poussée sur les films d’aventures Amblin sans en avoir la hauteur non plus. Disons que c’est un petit film pour enfants qui saura tout de même séduire ces derniers avec une aventure qui pourrait leur permettre de comprendre qu’il faut rêver et vivre ses rêves. The Water Man joue sur tous les poncifs du genre : les challenges avec la nature, le mystère surnaturel, le twist magique. Mais il manque tout de même au film de l’émotion. L’histoire de départ (le cancer de la mère de Gunner) est touchante mais le film ne parvient pas vraiment à nous transmettre ces émotions. C’est ce que manque cruellement le film ici. The Water Man ne sera pas un film mémorable mais il se laissera déguster sans problème en famille. Il n’y a pas besoin de trop réfléchir et c’est aussi ce dont on a peut-être besoin parfois.

 

Note : 4.5/10. En bref, The Water Man manque de poésie et d’émotions mais l’aventure est plutôt attachante grâce à Gunner, ce jeune garçon plein de vie et rêveur.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article