Critiques Séries : Superman and Lois. Saison 1. Episode 6.

Critiques Séries : Superman and Lois. Saison 1. Episode 6.

Superman & Lois // Saison 1. Episode 6. Broken Trust.

 

L’épisode précédent (qui date du mois de mars) nous laissait avec un nouvel ado avec des pouvoirs qui veut se venger de Jordan Kent. En plus de faire de Tag Harris un personnage bien plus intéressant, cet épisode nous offre le meilleur cliffangher de Superman & Lois jusqu’à présent. Jordan est un personnage que j’aime bien et finalement les ados de Superman & Lois sont bien plus intéressants que leurs parents. Lois et Clark ont d’autres chats à fouetter et c’est peut-être ce qui fait aussi tout l’intérêt de la série, jongler entre les personnages et les intrigues avec aisance afin de construire réellement tout un univers autour d’eux. Cet épisode décide donc de mettre Jordan au centre de l’histoire, à la fois physiquement et psychologiquement tout en concluant le tout sur un sacré cliffangher donnant l’envie de revenir la semaine prochaine. Bien que Superman & Lois ne risque probablement pas de tuer Jordan (ce serait le « jump-the-shark » de la série), il y a quelque chose de viscéral dans cette fin d’épisode qui conduit à vouloir voir la suite rapidement.

 

Cet épisode est soigné du début à la fin, tant visuellement (Superman & Lois offre tout de même quelque chose de plus ambitieux sur ce point que les autres séries DC de The CW) que narrativement parlant. Si diffuser cinq épisodes pour reprendre la série sept semaines après est presque une mort en soi, ce retour démontre que les scénaristes ont des choses à raconter et qu’ils comptent pas nous abandonner. Les problèmes de gestion du tempo auraient pu être chiant dans Superman & Lois mais je dois avouer que je réalise à quel point la série m’avait manqué aussi. D’autant plus avec un épisode qui a énormément de choses à raconter et qui n’a de cesse de faire écho aux meilleurs éléments de la série. Au delà du fait que j’adore Jordan Kent, j’aime bien aussi la façon dont Superman & Lois mélange les genres. En plus d’être une série de super-héros avec une scène (ou plus) où Superman sauve le monde (ici un train), c’est aussi un drame familial autour de la famille Kent, une histoire de conspiration et d’enquête journalistique, une série pour ados.

 

Si dans d’autres circonstances Superman & Lois aurait pu être un échec, elle parvient à rassembler tous ces ingrédients et à faire quelque chose de passionnant. Comme Supergirl qui utilisait souvent les pouvoir de Kara afin de parler des femmes et de leur colère, Superman & Lois exploite les pouvoirs afin de parler des hommes et de leur vulnérabilité (surtout d’un point de vue adolescent). Je trouve dommage que l’on ne passe pas plus de temps sur Lane et Kent à Metropolis mais il y a pas mal de choses intéressantes aussi donc que demander de plus. Le football américain est aussi un élément que j’avais sous-estimé. Il y a une certaine forme d’héroïne qui fait ressortir dans Superman & Lois le meilleur du sport collectif. En somme, Superman & Lois délivre ici un excellent épisode qui permet de se replonger avec aisance dans ce récit qui démontre une fois de plus qu’il y a suffisamment d’idées pour tenir la saison entière.

 

Note : 8/10. En bref, retour réussi chez les Kent à Smallville.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article