Critiques Séries : The Blacklist. Saison 8. Episode 16.

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 8. Episode 16.

The Blacklist // Saison 8. Episode 16. Nicholas Obenrader.

 

Townsend semble être intouchable. Plus les épisodes passent et plus Townsend démontre qu’il est le vilain parfait pour une série comme The Blacklist. En plus d’être encore plus vilain que Red, la série utilise intelligemment le personnage. Comme toujours, Liz, le FBI et Red prétendent travailler ensemble alors que chacun des trois a un but totalement différent. Tout cela est probablement la raison pour laquelle ils vont tous finir les mains vides. A la fin de l’épisode précédent, Liz menaçait Townsend de le laisser suffoquer la tête dans un sac plastique, prouvant ainsi qu’elle en a dans le pantalon. Et c’est ce genre de choses qui excite Townsend. Ce dernier lui a donc donné le bénéfice du doute.

 

Le numéro de la semaine, Nicholas Obenrader, est un consultant en management pour les organisations criminelles. Si sur le papier cela avait un vrai intérêt, c’est sûrement l’un des pires numéros de toute l’histoire de The Blacklist. J’ai l’impression que l’histoire de Obenrader est utilisée de façon simpliste et le scénario s’arrange de tout ce qu’il peut afin de venir à bout des choses. Peu importe si c’est cohérent ou non. C’est aussi un personnage qui n’arrive pas à avoir de vrai intérêt narratif.

 

Bien entendu, Obenrader est un numéro que Red a donné au FBI car il avait besoin de lui. Dans un sens c’est un classique de The Blacklist mais je dois avouer que cela n’apporte pas grand chose de neuf au récit. Red avait besoin d’Obenrader afin de mettre une taupe dans l’organisation de Townsend. C’est là que l’histoire prend un sens un peu plus intéressant mais dans un sens cet épisode traine vraiment la patte. J’ai parfois eu l’impression que The Blacklist ne savait pas trop quoi faire pour faire avancer l’histoire. L’épisode a ses moments mais stagne aussi et tourne autour du pot quand il s’agit de faire évoluer le récit.

 

L’arrivée de Priya est une bonne nouvelle et comme à chaque fois, la série prend son temps. Je ne pense pas que Priya soit là pour tuer Townsend mais plutôt pour le transformer en quelqu’un d’autant plus fou. Je ne sais pas trop ce que la série veut faire par la suite cette année même si les scénaristes sont suffisamment intelligents. J’ose espérer que la fin de cet épisode lance la série sur de nouvelles pistes. La saison avance ici très lentement mais je me demande si les scénaristes n’ont pas juste cherché à mettre les choses en place.

 

Note : 4.5/10. En bref, le numéro de la semaine était terriblement ennuyeux. Le reste sauve ce que l’épisode peut sauver.

Prochainement sur TF1 et Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article