Critiques Séries : The Flash. Saison 7. Episode 8.

Critiques Séries : The Flash. Saison 7. Episode 8.

The Flash // Saison 7. Episode 8. The People v. Killer Frost.

 

L’arrestation de Killer Frost aurait pu donner quelque chose de passionnant et pourtant j’ai eu l’impression que The Flash est tombé dans le piège qu’elle aime tant : celui de la facilité. La série ralenti les histoires, probablement car au moment d’écrire ces épisodes les scénaristes ont appris qu’ils allaient devoir écrire de nouveaux épisodes pour la saison 9 qui arrivera l’année prochaine. Deux membres du casting original de The Flash vont disparaître d’ici la fin de la saison donc la série doit aussi nous préparer à certains départs à sa façon. Sauf que je suis déçu car les scénaristes n’arrivent pas à faire quoi que ce soit de réellement brillant. « The People v. Killer Frost » n’est pas mauvais en tant qu’épisode indépendant mais dans le plan de la saison je dois avouer que j’ai du mal à voir ce que la série veut encore faire. Ce n’est pas la première fois que The Flash me déçoit. Depuis des années elle a du mal à remplir ses saisons de 22 à 24 épisodes et bien souvent elle de bonnes idées qui sont juste mal utilisées.

 

La force de cet épisode vient de Danielle Panabaker. Cette dernière parvient à délivrer une performance touchante mais toute cette histoire de procès de Killer Frost s’avère être une déception. La résolution de l’histoire où Frost demande la perpétuité sans pouvoir faire appel est une sorte d’astuce narrative assez facile qui vient conclure l’histoire d’un personnage sans réellement apporter de surprises. Peut-être que dans le reste de la saison la série a prévu de faire d’autres choses autour de Frost mais je m’attendais à quelque chose d’autre. Flash de son côté, pourtant « ami » de Frost aurait pu lui apporter son soutien mais il n’en est rien. Flash est coincé dans une intrigue qui a du mal à décoller là aussi. L’histoire de la Speed Force est assez ennuyeuse pour le moment. J’ai comme l’impression que les scénaristes sont en train d’étirer une histoire qui aurait pu durer trois ou quatre épisodes au maximum.

 

Le grand méchant loup dans la bergerie de la saison n’est donc pas toutes les Forces mais simplement la Speed Force. Si cela peut créer des complications intéressantes pour Barry par la suite, la stagnation de The Flash n’aide pas vraiment à s’investir là dedans. Le comportement étrange de Nora a probablement aidé l’histoire mais bon, avec les départs de Tom Cavanagh et surtout Carlos Valdes, je me demande si la série aurait dû être renouvelée. Dans un sens, The Flash est en train de perdre ses meilleurs personnages pendant que le plus ennuyeux de tous (Barry) continue de donner cette impression que la série est engoncée dans une mécanique qui avance à l’inverse de la vitesse de The Flash : lentement. Très lentement. L’introduction de nouveaux enjeux pourrait changer par la suite mais je doute que les scénaristes aient suffisamment d’idées. Il faut introduire plus d’enjeux et d’intrigues que ce que fait cette saison en ce moment. La saison commençait si bien que je ne peux qu’être déçu du résultat actuel.

 

Note : 4.5/10. En bref, Danielle Panabaker sauve en grande partie cet épisode dont les ramifications autour de Barry et la Speed Force en parallèle du procès de Killer Frost deviennent ennuyeuses et pompeuses.

Prochainement sur TF1 et Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article