Plan B (Saison 1, épisodes 1 et 2) : et si vous pouviez changer le passé ?

Plan B (Saison 1, épisodes 1 et 2) : et si vous pouviez changer le passé ?

Dans sa fièvre de créations originales, TF1 adapte beaucoup. Plan B ne déroge pas à la règle du remake français puisque la série est l’adaptation de Plan B une série québécoise (2017-2018). Plan B est avant tout une série familiale avec un twist fantastique puisque l’on parle de voyages dans le temps. Mais la série ne se fait pas sans une certaine forme de morale où le voyage dans le temps n’est finalement peut-être pas la meilleure façon de faire son deuil. Je suppose que c’est ce à quoi il faut s’attendre à l’issue de la saison 1. Plan B reprend aussi des thématiques sociales fortes comme les femmes battues, le suicide chez les adolescents, la dépression et les parents absents. Ce sont des sujets qui viennent forcément creuser les émotions chez le téléspectateur et je dois avouer que la tentative est plutôt réussie. Le plus gros défaut de Plan B est probablement son casting. Si Julie de Bona tient très bien la série sur ses épaules, d’autres sont de bonnes surprises (Kim Higelin sous les traits de Lou).

 

À Marseille, Florence, la petite quarantaine, a une vie bien remplie entre son ex-mari et ses deux enfants, son métier d'animatrice à la radio et son implication dans la cause des femmes. Mais son monde s'écroule lorsque Lou, sa fille de 16 ans, se suicide. Cette battante n’a pas su prendre la mesure du mal-être de sa fille. Lou est morte. À moins que… Quand Florence est mise en contact avec l’agence Plan B, une entreprise qui permet de voyager dans le temps, elle tient peut-être une seconde chance...

 

Ces deux premiers épisodes nous présentent avant tout la vie de Florence et le suicide de sa fille de 16 ans : Lou. C’est sur cette base là que notre héroïne va voyager dans le temps lorsqu’elle aura appris l’existence de Plan B. Elle revient donc deux semaines avant le suicide de sa fille afin de savoir pourquoi elle a voulu se donner la mort. Puis elle va la sauver et se rendre compte que le malaise est bien plus profond. C’est là qu’elle va décider de revenir six mois plus tôt lorsqu’elle a connu un échec qui aurait été à l’origine de sa descente aux enfers. Ce que Plan B démontre clairement à ce moment c’est le mal-être des adolescents et les parents qui sont incapables de voir ce qui se passe. La dépression adolescente est un sujet complexe mais la série le traite avec suffisamment de logique et d’émotions pour éviter de tomber dans tous les écueils du genre.

 

Surtout que Plan B parvient aussi à ne pas tomber dans le pathos. Certes le suicide en lui-même de Lou introduit la série et n’est pas vraiment passionnant mais une fois que Florence retourne dans le temps, la série est lancée et il est difficile de s’en défaire. Je dois avouer que c’est assez rare pour moi de m’attacher aux séries françaises du genre mais celle-ci a quelque chose d’attachant. Julie de Bona est la plus belle raison pour laquelle vous pourriez tomber sous le charme de Plan B. Elle incarne Florence, la mère, avec une telle émotion qui nous permet de nous attacher rapidement à elle et à son histoire. On a envie qu’elle sauve sa fille, qu’elle comprenne ce qu’elle vit mais pourra t-elle vivre elle en ayant modifié complètement le destin de sa propre fille ?

 

Il se passe pas mal de choses dans ces deux épisodes, notamment car Florence cherche à connaître sa fille dont elle ne savait finalement que très peu de choses. Derrière Plan B il y a une morale : celle que les parents ne doivent pas fouiller dans la vie de leurs enfants mais chercher à faire en sorte qu’ils parlent et disent ce qu’il se passe dans leur vie. Je trouve que c’est aussi ce qui rend ce drame fantastique attachant au delà de l’héroïne. Si je suis presque déçu de savoir qu’il s’agit d’une nouvelle adaptation de série étrangère, TF1 parvient tout de même à produire des créations originales francisées assez efficaces pour que l’on ait l’envie de poursuivre l’aventure toute la saison. Je ne vais pas vous mentir, j’ai déjà entamé le troisième épisode.

 

Note : 6.5/10. En bref, une série dramatique et fantastique qui soigne son propos autour d’une actrice touchante. L’émotion nous attache alors au récit et donne l’envie frénétique de poursuivre l’aventure.

Disponible sur Salto - Sur TF1 à partir du 17 mai 2021

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article