Critique Ciné : Initiation (2021)

Critique Ciné : Initiation (2021)

Initiation // De John Berardo. Avec Isabella Gomez, Lindsay LaVanchy et Froy Gutierrez.

 

John Berardo (The Labyrinthe) nous plonge dans un univers pourtant déjà vu mais en apportant sa vision de l’histoire. Sans faire quelque chose de grandiose visuellement, Initiation tient plutôt bien son récit jusqu’au bout grâce à ses rebondissements. Si vous aimez les slashers, Initiation est un film honorable du genre qui sans sortir des sentiers battus parvient à devenir rapidement un divertissement qui vous accroche au fond de votre canapé. En ajoutant un vrai commentaire social (la culture du viol dans les universités et la façon dont les universités étouffent ces affaires), le film nous offre une palette intéressante de l’utilisation des réseaux sociaux. Tout cela permet de motiver l’histoire de vengeance et tous ces meurtres sanglants à coup de visseuse et éviscération bien crade mais qui ne tombent jamais dans le torture porn gratuit. Les slashers n’ont pas besoin d’être gore au point de donner envie au spectateur de rendre son déjeuner, la violence et la mise en scène peuvent être suffisamment subtile et bien orchestrés afin de créer quelque chose d’efficace.

 

L’Université Whiton se dévoile la nuit où un athlète star est assassiné, déclenchant une vague de meurtres sur les réseaux sociaux qui obligent les étudiants à découvrir la vérité derrière les secrets de leur université.

 

C’est en tout cas ce que fait Initiation et c’est ce qui lui permet de réussir son pari. Je pense sincèrement que Initiation est passé à côté de pas mal de choses. D’un côté cela semble être un film pour ados assez bête mais de l’autre il y a quelque chose de creusé et d’assez soigné. Le film prend le temps de développer les personnages et leurs histoires, que cela soit par des flashs d’une soirée qui a dérapé en viol ou encore au travers de toutes les discussions qu’ils partagent les uns avec les autres. Isabella Gomez est suffisamment convaincante pour tenir le film sur ses épaules et le reste du casting est bien plus intéressant que ce que l’on peut voir souvent dans les films d’horreur. Le seul vrai problème de Initiation c’est probablement le fait qu’il faut attendre pas mal de temps avant que quelque chose se passe. J’aurais préféré que la tension se mette en oeuvre plus rapidement, à la manière de ce que Kevin Williamson a pu faire avec la franchise Scream par exemple où l’introduction est aussi importante que le reste.

 

Note : 6.5/10. En bref, une agréable surprise. Ce petit slasher en apparence inoffensif fonctionne.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article