Critiques Séries : Kung Fu (2021). Saison 1. Episode 8.

Critiques Séries : Kung Fu (2021). Saison 1. Episode 8.

Kung Fu (2021) // Saison 1. Episode 8. Destiny.

 

Lorsque Kung Fu embrasse une partie de son histoire, elle peut faire quelque chose de sympathique. Le problème que Kung Fu a c’est son incapacité à gérer plusieurs genres en même temps. Nicky doit gérer les révélations sur son héritage et ses échanges sont plus intéressants que tout ce que la série a pu faire durant les épisodes précédents. Je ne comprends pas comment Kung Fu peut construire son univers de façon aussi étrange où les épisodes ressemblent par moment à des trous dans lesquels les scénaristes tombent constamment. Les révélations sur Nicky permettent aussi de faire avancer le récit qui stagnait par moment. On a tout de même passé plusieurs épisodes sur des personnages et des intrigues qui n’avaient pas d’intérêt alors que pour s’attacher à notre héroïne, le plus intéressant est de connaître sa destinée et de la laisser se développer au fil des épisodes. Les choix narratifs de Kung Fu ne sont donc pas très intelligents par moment et c’est regrettable.

 

Althea et son enterrement de vie de jeune fille permettent à la série de s’amuser un peu et d’embrasser son côté série pour ados de façon plus intéressante. Le fond reste assez mauvais mais Kung Fu parvient à mieux utiliser ses personnages dans un sens divertissant et je trouve tout cela assez rassurant dans son ensemble. « Destiny » est donc là pour développer l’héroïne, sa destinée tout en continuant d’axer un peu plus la série sur les relations entre les personnages qui en font tout son intérêt. Mei-Li et Jin vont passer un sale quart d’heure alors que Jin réalise tout ce qui lui a été caché. Là aussi Kung Fu continue de développer son univers et ses personnages et c’est tout ce dont on a besoin dans ce genre de séries. Je n’aime pas quand une série se perd dans tout un tas d’intrigues qu’elle ne maîtrise pas alors que les scénaristes maîtrisent assez bien les personnages et leurs évolutions quand ils le veulent.

 

Le triangle amoureux Nicky/Evan/Henry est un trope classique de la série pour ados et bien que cela permette de créer un peu de discorde pour Nicky, tout n’est pas brillant. Je ne suis pas le plus grand fan des triangles amoureux dans le sens où c’est souvent une occasion pour les scénaristes de tirer sur la corde. Je ne sais pas ce qu’il faut attendre de la suite de la saison mais la série semble avec cet épisode trouver une dynamique et un équilibre entre les intrigues et le genre qu’elle souhaite aborder.

 

Note : 5.5/10. En bref, si la série s’améliore sur sa façon d’utiliser ses personnages, les intrigues plus mystérieuses de la série restent encore trop faibles.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article