Critiques Séries : Walker. Saison 1. Episode 13.

Critiques Séries : Walker. Saison 1. Episode 13.

Walker // Saison 1. Episode 13. Defend the Ranch.

 

Mettre en scène une prise d’otages chez les Cordell était finalement la meilleure idée que les scénaristes pouvaient avoir afin de créer de la tension constante et surtout terminer l’épisode sur la mort d’un personnage. Lorsque Clint poignarde Hoyt à l’abdomen, je dois avouer que je ne pensais pas voir le personnage mourir mais Walker permet aussi de mettre un terme à l’une des intrigues de la saison. L’épisode est mené avec un certain sens du rythme et de l’émotion qui permet de délivrer ici le meilleur épisode que l’on ait pu voir jusqu’à présent. L’épisode mélange tous les ingrédients qui fonctionnent dans la série et parvient à faire quelque chose de fort qui s’impose. Au delà du fait que Jared Padalecki est parfait et que l’on sait très bien qu’il reprendra son badge dans le prochain épisode, il y a des symboles qui sont ici bien utilisés et changent un peu la donne par rapport aux épisodes ennuyeux que l’on a pu voir ces derniers temps dans la série. La mort de Hoyt est forcément quelque chose de fort pour la série dans le sens où c’était le meilleur ami de Walker et qu’il était un personnage agréable à suivre.

 

Contrairement aux membres de la famille Cordell qui parfois ont eu du mal à trouver leur place, Hoyt a toujours su où se mettre et où rester. C’est d’ailleurs à mes yeux l’un des personnages les plus utilisés de toute la série. Tout commence là où on avait laissé la série à la fin de l’épisode précédent. Sans perdre de temps, Walker nous plonge directement dans le vif du sujet et c’est ce qui fait aussi que l’intrigue est palpitante. Si la série avait pris le temps de nous mettre en scène tous ces petits moments légers qu’elle a pour habitude de faire, alors cela m’aurait ennuyé. Le fait que Clint soit le vilain ici est une bonne nouvelle qui donne un vrai rythme à l’épisode. C’est un peu l’apothéose de tout ce que la série a pu construire dans les douze épisodes précédents autour de ce vilain. Il reste un brin classique et prévisible mais cela n’enlève en rien le côté fun de l’épisode.

 

Au delà de ça, Walker ajoute aussi de l’émotion. Outre la porte de Hoyt, nous avons le reste de la famille Cordell qui est mis sur un piédestal où Walker, démunit, doit tout faire pour sauver sa famille des mains de Clint. Tout pouvait clairement se dérouler dans cet épisode même si les scénaristes n’ont à mes yeux pas suffisamment osé. J’aurais presque apprécié qu’un autre personnage meurt afin que l’impact soit encore plus fort et permettent de donner aux futurs épisodes de la saison une chance de plonger dans le côté sombre de Walker. Car c’est aussi ce qu’il y a d’intéressant à explorer dans le futur même si je doute que la série garde ce même cap compte tenu des précédents épisodes qui étaient parfois terriblement ennuyeux.

 

Note : 7/10. En bref, enfin un vrai bon épisode de Walker où tous les ingrédients sont réunis.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article