Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 2. Episode 5.

Critiques Séries : Why Women Kill. Saison 2. Episode 5.

Why Women Kill // Saison 2. Episode 5. They Made Me a Killer.

 

Alors que l’on arrive ici à la fin de la première partie de la saison, Why Women Kill commence à révéler un peu plus de ce qu’il faudra attendre de la suite. A la fin de l’épisode précédent, Rita découvrait que Alma est la mère de la jeune fille qui couche avec Scooter. Bien que Why Women Kill soit une série faite avec style (les costumes, les décors, etc.), je dois avouer qu’elle a vraiment du mal à rassembler ses intrigues et à construire quelque chose de plus important que de voir chacun des personnages dans son coin. L’un des problèmes ici est probablement dû à son casting. En effet, Allison Tolman et Lana Parrilla sont tellement brillantes ici que chaque scène qui implique l’un ou les deux personnages est délicieuse. Tout cela ne fait que renforcer l’envie d’en voir beaucoup plus mais efface par moment le reste des personnages de cette saison 2. Dans cet épisode, Rita est encore plus cruelle et je dois avouer que sa façon de l’être envers Alma (alors que cette dernière n’a finalement rien fait) est parfait.

 

Cependant, Why Women Kill ne s’arrête pas à la cruauté de Rita. Après tout, Alma est aussi capable d’être intelligente. Le fait que Alma et Rita crèvent l’écran empêche le reste des intrigues de réellement nous surprendre. Dans un sens, elles apparaissent même bien pâles. Le cliffangher de cet épisode est jouissif et pourrait permettre de rassembler des intrigues et notamment de mettre le mari d’Alma dans ce jeu de face à face avec Rita. J’apprécie la façon dont tout cela est conduit car on sent que le casting s’amuse et les scénaristes aussi par la même occasion. On retrouve tout ce qui fait le succès de Marc Cherry et c’est pile poil ce que j’attendais de Why Women Kill. Jack Davenport qui dans sa narration en voix-off parle d’Alma qui se souvient être mariée à un serial killer m’a donné des frissons et surtout une envie frénétique de voir la suite.

 

Dommage que les autres intrigues de la saison ne soient pas aussi palpitantes que celle de Rita et Alma. L’histoire de Vern et Dee est par exemple ennuyeuse à souhait. Je ne vois pas vraiment d’intérêt dans cette romance tant elle est un peu sortie d’un chapeau. Je pense que cette relation aurait pu être intéressante si les deux avaient été ensemble dès le départ. Sauf que Dee a été avec Scooter avant de finalement tomber dans les bras de Vern et cela m’ennuie car il n’y a rien d’intéressant là dedans. Why Women Kill n’a pas réussi à construire des fondations solides pour cette relation. Comme la visite de Bertram dans cet épisode. Retrouver Dakin Matthews en prêtre est assez amusant puisque Marc Cherry rappelle son univers et ses personnages développés par le passé notamment dans Desperate Housewives mais le passé de Bertram, bien que nécessaire, n’a aucun intérêt ici. J’ai l’impression parfois que Why Women Kill passe à côté d’idées merveilleuses simplement en ayant du mal à faire quelque chose de grand avec eux.

 

Note : 6.5/10. En bref, Alma et Rita restent des personnages délicieux et plein de promesses, le reste beaucoup moins.

Disponible sur Salto US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article