Everything’s Gonna Be Okay (Saison 2, 10 épisodes) : mettre de l'ordre dans sa famille

Everything’s Gonna Be Okay (Saison 2, 10 épisodes) : mettre de l'ordre dans sa famille

Josh Thomas poursuit l’aventure de Everything’s Gonna Be Okay sur Freeform et je dois avouer que c’est une sacrée bouffée d’air frais. Nous suivons toujours les aventures de la famille Moss et Alex, le petit ami de Nicholas. Cette saison 2 ne perd pas une occasion de poursuivre le beau travail fait dans la saison 1. La première saison de Everything’s Gonna Be Okay était marquée par les obstacles rencontrés par nos quatre protagonistes alors qu’ils devaient s’acclimater à leur nouvelle vie ensemble. Après le décès inattendu de leur père, Nicholas est devenu le tueur de Mathilde et Geneviève alors qu’il commence une toute nouvelle relation amoureuse avec Alex. La saison 2 continue cet acclimatation pour cette famille particulière tout en développant de nouvelles histoires. Josh Thomas a une capacité étonnante à se servir de peu de personnages et pourtant de donner cette impression de les découvrir à chaque fois. Il n’y a pas énormément de décors différents et peu de personnages qui viennent bouleverser leur quotidien. L’accent est donc toujours mis sur notre groupe principal et je suis heureux de voir que Josh Thomas n’a pas cédé à la tentation de faire de Everything’s Gonna Be Okay quelque chose d’autre ou plus grand qu’elle n’était au départ.

 

Ce petit cocon amusant et terriblement touchant continue donc de faire des émules et de créer une dynamique familial qui est en évolution constante. C’est ce que j’aime dans cette série, le fait qu’elle ne cherche jamais à stagner et la saison 2 ne déroge pas à la règle. Everything’s Gonna Be Okay dépeint la difficulté que cela peut être d’être un bon tueur, un bon petit ami ou une bonne soeur ou fils. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile à décrypter mais Josh Thomas avait déjà fait cela avec Please Like Me et l’on retrouve dans une ambiance plus familiale ce qu’il avait fait par le passé. Ce style d’écriture est vraiment intelligent et permet de faire ressortir des émotions brutes ou encore des moments de joie aussi réaliste que fantasque. On peut donc voir les personnages passer de moments bêtes et amusants à quelque chose de plus sérieux. C’est notamment le cas de la relation entre Nicholas et Alex qui n’avait pas été aussi bien développée l’an dernier qu’elle ne l’est dans cette saison. Mais ce n’est pas tout, les relations des deux jeunes filles sont elles aussi fortes et intéressantes car rien n’est laissé au hasard.

 

Everything’s Gonna Be Okay me rappelle une autre comédie un peu étonnante qui me fascine et c’est Ted Lasso (Apple TV+). Il y a cette même positivé ambiante qui donne envie de devenir toujours plus humain avec son prochain. L’équilibre entre émotions et humour est bien trouvé et malgré la pandémie, Everything’s Gonna Be Okay a réussi à offrir de nouvelles obsessions à suivre tout au long de la saison. Everything’s Gonna Be Okay est donc une comédie dramatique particulièrement bien équilibrée où l’on se sent bien et l’on a qu’une seule envie : faire un câlin de groupe avec tout le monde. Les quatre personnages principaux sont égaux ou en tout cas mis sur le même pied d’égalité. En dix épisodes, la série prouve qu’elle est indispensable et que si vous n’avez pas encore plongé dans les aventures de la famille Moss, je vous conseille vivement de vous mettre à la regarder. Freeform n’a pas encore renouvelé Everything’s Gonna Be Okay pour une saison 3 à l’heure où j’écris ces lignes mais j’ai bon espoir qu’ils le fassent. Ce serait dommage de terminer ainsi la série.

 

Note : 8/10. En bref, Everything’s Gonna Be Okay continue d’être un bonbon réconfortant.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article