Critiques Séries : The Flash. Saison 7. Episode 17.

Critiques Séries : The Flash. Saison 7. Episode 17.

The Flash // Saison 7. Episode 17. Heart of the Matter (Part 1).

 

A l’issue de l’épisode précédent, The Flash nous révélait le fils de Barry. En agrandissant la famille Allen, The Flash gagne des points. C’est assez étrange pour moi de le dire compte tenu de la saison claquée que l’on a eu mais en se concentrant sur cette famille étendue, la série parvient à faire quelque chose d’intéressant. Barry et Iris ont donc rencontré leurs futurs enfants : Nora et Bart. Nora est toujours incarnée par Jessica Parker Kennedy et Jordan Fisher incarné Bart, ce qui n’est pas faire quelques échos à Ezra Miller dans le rôle de The Flash dans les films. Ajoutons à cela des clones de Godspeed par dizaine et nous avons un épisode qui ne perd pas de temps. Le but est de nous plonger directement au coeur de l’action et la série le fait de façon assez efficace. J’ai découvert après coup que cet épisode est le 150ème de la série ce qui permet aussi de comprendre pourquoi les producteurs ont mis le paquet. « Heart of the Matter (Part 1) » est l’un des épisodes les plus solides de la saison.

 

Nora et Bart (aka Impulse) arrivent dans le présent alors qu’ils poursuivaient August Heart dans le Flash Museum en 2049. August Heart n’a pas de pouvoir dans le présent mais ses clones de Godspeed continuent de foutre le bordel dans toute la ville. Cela permet d’ajouter de l’action omniprésente alors que The Flash prend aussi le temps de développer la relation entre tous les membres de la famille Allen. Lorsque Barry demande à ses enfants de rester loin du terrain, je dois avouer que j’ai trouvé ça mignon. C’était une occasion en or de voir Barry dans le rôle du Super Papa et je dois avouer que je le préfère dans ce rôle là que dans le rôle lancinant qu’il incarne depuis plusieurs saisons maintenant. Tous les rebondissements de cet épisode sont efficaces car la série ne perd pas de temps et s’engage dans une aventure qui fait même de belles promesses pour sa seconde partie. Les doubles épisodes n’ont pas toujours été mes préférés dans The Flash mais pour une fois j’ai l’impression que les scénaristes ont des idées.

 

Peut-être que la COVID les a complètement mis à mal et qu’ils ont été incapables d’être originaux pendant plusieurs mois mais alors que la fin de la saison se dessine, les scénaristes ont enfin retrouvé leur créativité. Je n’aurais jamais imaginé un tel épisode arriver cette saison mais de voir toute la famille Allen réunit était tout ce dont on pouvait rêver pour le bien de la série et peut-être délivrer sur la longueur quelque chose d’un peu plus intéressant. Je doute que cela reste aussi bon plus longtemps mais laissez moi espérer.

 

Note : 8/10. En bref, je n’avais pas été aussi bien surpris par The Flash depuis… je ne me souviens plus.

Prochainement sur TF1 et Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article