Critiques Séries : The White Lotus. Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : The White Lotus. Saison 1. Episode 1.

The White Lotus // Saison 1. Episode 1. Arrivals.

 

Mike White (Rock Academy, Orange County) nous plonge dans l’univers de The White Lotus, une station balnéaire à Hawaii. Dès le début on a l’impression de voir L’île Fantastique avec des personnages un peu plus ancrés dans le réel et surtout aux histoires travaillées. Pour autant, tout n’est pas parfait. Si « Arrivals » parvient à introduire une galerie assez large de personnages, je dois avouer que l’on n’a pas suffisamment le temps de s’attacher à eux. On retrouve le ton acerbe de Mike White dès le début de ce premier épisode. Celui à qui l’on doit Enlightened démontre qu’il a un vrai talent pour écrire des répliques aussi piquantes que touchantes. Bien entendu, le danger est constant au White Lotus. Le côté mesquin des convives est quelque chose permet de créer des scènes amusantes tout au long de ce premier épisode. Que cela soit un running gag sur les activités à faire, le problème de chambre, la cliente insupportable, etc. On a tout ce dont on peut rêver pour faire de The White Lotus quelque chose de léger tout en se laissant avoir par un récit plus sombre en parallèle.

 

Le quotidien des employés et des clients d'une station balnéaire d'Hawaï...

 

Si The White Lotus est sensé être le lieu de tous les rêves, il se transforme rapidement en cauchemar pour de nombreux clients. Je doute que la personne décédée au White Lotus soit la femme de Shane (incarné par Jake Lacy). L’épilogue prologue appuie un peu trop sur cette idée et si c’est le cas, il n’y a plus de twist. Dès l’arrivée sur le bateau qui emmène les clients sur l’île du White Lotus, Mike White écrit des répliques délirantes qui font des commentaires à la fois sarcastique et pourtant tellement réaliste sur ce que l’on voit à l’écran. Le jugement constant d’Olivia et Paula permet de créer une sorte de running gag sur des adolescentes insupportables qui disent tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Dans ce premier épisode, seuil Quinn ne s’est pas encore montré au grand jour. J’ai hâte de voir ce que cet ado qui aime apparemment s’astiquer en regardant la meilleure amie de sa soeur va bien pouvoir faire car je doute qu’il soit aussi innocent que ce premier épisode veut nous faire croire.

 

Armond de son côté est un peu notre porte d’entrée dans The White Lotus. Dans son rôle de directeur il est le lien entre tous les clients de l’hôtel et la série s’en sort très bien. Il est amusant grâce à tout ce qu’il peut faire comme bêtises. Je ne sais pas forcément ce qu’il faut attendre de la suite de The White Lotus mais si je me réfère à l’esprit de Mike White, je pense que ces six épisodes seront amusants et parfaits comme celui-ci l’est déjà.

 

Note : 8/10. En bref, l’esprit de Mike White a encore frappé.

Diffusée sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article