Critiques Séries : Walker. Saison 1. Episode 17.

Critiques Séries : Walker. Saison 1. Episode 17.

Walker // Saison 1. Episode 17. Dig.

 

Dans cette nouvelle aventure, nouvelle affaire. Cette fois-ci, Walker reprend donc la mécanique du début de la saison sans pour autant que cela soit brillant non plus. Walker et Micki enquête sur une histoire de bombe dans une école qui vise Liam et Stan. Lorsque la famille est en danger, Walker fonctionne bien mieux car il y a un sens de l’urgence qui fonctionne. Lorsque la famille Cordell était prise en otage il y a quelques épisodes de ça, cela fonctionnait car le danger était palpable. Dans « Dig » la série a beau reprend la mécanique de l’enquête de la semaine, c’était tout de même plus efficace ici que dans l’épisode précédent. L’arrivée de Jeffrey Nordling dans toute cette histoire n’apporte rien de neuf si ce n’est que la série reste dans la continuité de ce qu’elle nous offre depuis un moment. Je préférais cependant Walker lorsqu’il était dans un état émotionnel instable. Cela permettait de donner au personnage une force différente.

 

Maintenant que Walker est de nouveau un Texas Ranger, la série a réussi à lui redonner la place qu’il mérite. Bien entendu Jared Padalecki n’est pas Chuck Norris mais il a réussi à apporter quelque chose de neuf au personnage, de plus jeune et moins politique. Le danger à l’école est là pour justifier la mécanique de l’épisode et le besoin pour celui-ci de développer la relation entre Walker et Micki. Le jeu du chat et de la souris entre ces deux là devient un peu redondant au fil des épisodes mais le duo fonctionne. Je suis bien plus attaché à Walker et Micki que je ne l’étais à Walker et Trivet dans la série originale.

 

Pour ce qui est de l’histoire d'Abeline et Bonham qui veulent renouveler leurs voeux, c’est l’aspect familial de Walker qui ressort. Dans un sens, Walker a réussi à mélanger pas mal d’ingrédients qui sied bien à The CW tout en rappelant une partie de ce qui fait la force du récit. Je préfère m’attacher aux personnages même si leurs histoires simplistes ne sont pas forcément mes préférées non plus. « Dig » a beau avoir des tas d’idées, ce n’est pas toujours égal. Disons que certains moments sont plus intéressants que d’autres. Comme l’arrivée de la mère de Trey. Cela apporte un peu de nouveauté et de fraîcheur et donne ainsi l’illusion que Walker peut développer son univers et les personnages. J’espère que le final de la saison sera à la hauteur et récompensera le fait que j’ai été patient durant dix-huit épisodes…

 

Note : 5/10. En bref, pas la meilleure affaire de la semaine mais une affaire suffisamment efficace, agrémentée par-ci par-là de moments avec les personnages.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article