Critique Ciné : Jungle Cruise (2021)

Critique Ciné : Jungle Cruise (2021)

Jungle Cruise // De Jaume Collet-Serra. Avec Emily Blunt, Dwayne Johnson et Jesse Plemons.

 

Jungle Cruise est avant tout une attraction des parcs Disneyland. C’est un voyage dans un univers rempli de nostalgie qui mélange les influences et les références aux films Disney. Mais Jungle Cruise est loin d’être la déception que je m’attendais à voir. Disons qu’au départ je pensais voir un Pirates des Caraïbes remixé et finalement le film tire plus du côté de l’excellent La Momie. Le mélange des univers permet de créer une aventure palpitante, pleine de rebondissements intéressants et de personnages que le scénario prend le temps de développer. Ce blockbuster d’aventure est alors efficace, bien mené et ne perd jamais le Nord. Là où de nombreux films du genre auraient pu tomber les dents sur le parquet, Jungle Cruise parvient à se renouveler au fil de l’eau et de l’aventure autour de personnalités attachantes. Dwayne Johnson est tout de suite attachant quant à Emily Blunt elle est une comparse parfaite à ses côtés. Le duo fonctionne et bien plus que je n’aurais pu l’imaginer. C’est d’ailleurs en grande partie grâce à eux que l’on se laisse porter au gré de l’eau.

 

Chercheuse intrépide, la doctoresse Lily Houghton quitte Londres pour explorer la jungle amazonienne à la recherche d’un remède miraculeux. Pour descendre le fleuve, elle engage Frank Wolff, un capitaine roublard aussi douteux que son vieux rafiot délabré. Bien décidée à découvrir l’arbre séculaire dont les extraordinaires pouvoirs de guérison pourraient changer l'avenir de la médecine, Lily se lance dans une quête épique. L’improbable duo va dès lors affronter d’innombrables dangers - sans parler de forces surnaturelles - dissimulés sous la splendeur luxuriante de la forêt tropicale.

 

Jaume Collet-Serra (La maison de cire, Instinct de survie) nous plonge à sa façon dans un univers d’aventure qui prend tout ce qui est à prendre. Les références sont claires mais utilisées avec intelligence et le réalisateur donne ainsi de l’ampleur et de l’envergure à des décors luxuriants de l’Amazonie. Jungle Cruise reste un film simple avec des courses poursuites sur les eaux, des stéréotypes du genre assez classiques et un élément magique qui invite la cupidité de tous les personnages. Mais dans ce registre simple, Jungle Cruise fonctionne. Le film aime la simplicité et nous la rend bien. On évite alors tous les aller-retours narratifs dont d’autres films ont pu souffrir en gardant le cap sur une histoire qui se déroule comme un papyrus. Il n’y a pas forcément de scènes d’action exaltantes comme celles de Gore Verbinski dans Pirates des Caraïbes mais Jaume Collet-Serra sait se concentrer sur les personnages lorsque l’action est moins présente afin de créer un divertissement familial auquel on s’attache facilement.

 

Note : 6.5/10. En bref, une surprise estivale inattendue qui fait rêver autant que nous divertir.

Sorti le 28 juillet 2021 en France - Retournons au cinéma !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article