Critiques Séries : Reservation Dogs. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Critiques Séries : Reservation Dogs. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Reservation Dogs // Saison 1. Episodes 1 et 2. F*ckin’ Rez Dogs / NDN Clinic.

 

Il n’y a rien de mieux qu’une comédie sur des personnages en marge de la société. Sterling Harjo (Mekko) et Taika Waititi (Jojo Rabbit, Thor Ragnarok) ont compris ce que l’on pourrait avoir envie de voir dans une comédie comme Reservation Dogs. A la fois touchante et amusante, cette sérier trouve un équilibre étonnant entre ses instants d’émotion et d’autres plus délirants. Outre le fait que la série donne de la voix à des talents amérindiens, Reservation Dogs est une série qui nous offre une vision de ce que c’est que de résider dans une réserve. Le premier épisode, « F*ckin Rez Dogs » mélange plusieurs influences et notamment celles de Tarantino (auquel a probablement été emprunté le nom de la série) nous introduit nos quatre ados en marge de la société. Le second permet de prolonger l’introduction tout en donnant une ligne directrice à la saison après le deuil à la fin du premier épisode. En dehors du fait qu’ils commettent quelques petits délits ici et là, notre groupe de quatre sont des ados et la série veut nous le rappeler. Notamment dans la scène d’introduction où ils veulent garder les chips épicés du camion qu’ils viennent de voler.

 

Quatre adolescents résident dans une réserve amérindienne dans l'Oklahoma. Par ennui, ils commettent des crimes mineurs...

 

Cette scène d’introduction permet de créer une dynamique entre les quatre personnages sans devoir passer trop de temps sur le sujet. Bear est le leader facile même si Elora prend clairement de la place. Willie Jack est intelligent mais n’en fait qu’à sa tête et Cheese est le personnage le plus touchant du groupe. Les personnalités de chacun permettent de créer une vraie synergie où chaque personnage apporte quelque chose. Pourquoi font-ils des délits en tout genre ? Simplement pour avoir de l’argent et partir en Californie. Ils n’ont pas de ville en tête, juste l’Etat de Californie qui les fait rêver. Les deux épisodes ne développent peut-être pas suffisamment les causes de la mort de Daniel mais le second épisode vient renforcer l’envie de ces ados de quitter la réserve et vivre leur vie en Californie. C’est d’ailleurs l’une des choses les plus fortes que la série développe ici, le besoin de quitter le lieu qui les a vu grandir afin de commencer un nouveau départ. Tout cela n’est pas neuf dans le monde des séries mais l’angle choisit par Reservation Dogs est tellement différent et attachant que j’ai déjà hâte de voir ce que la suite peut bien nous réserver.

 

Note : 8/10. En bref, probablement l’une des meilleures comédies dramatiques de 2021.

Prochainement sur myCanal

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article