Critique Ciné : Les Méchants (2021)

Critique Ciné : Les Méchants (2021)

Les Méchants // De Mouloud Achour et Dominique Baumard. Avec Roman Frayssinet, Djimo et Ludivine Sagnier.

Mouloud Achour et Dominique Baumard servent avec Les Méchants une critique des chaînes d’information qui, dans la course à l’audience, invitent tout et n’importe qui pour monter en épingle des scoops qui n’en sont pas. Les Méchants c’est aussi une critique de la fabrication de l’information. Et tout cela fonctionne assez bien si l’on reste dans ce cadre, le reste n’est pas aussi séduisant malheureusement. Pourtant le film assume du début à la fin le fait qu’il part dans tous les sens. Mais justement, dans cet empilage mal fagoté de sketchs il y a quelques moments très drôles mais ce n’est pas suffisant pour rendre la satire réellement pertinente. Les Méchants n’arrive pas à raconter une histoire du début à la fin et ce malgré tout un tas d’idées. On sent que Mouloud Achour et Dominique Baumard ont couché tout ce qu’ils pouvaient écrire sur du papier et l’on appelle « film ». Mais créer une succession de sketchs ce n’est pas ce que Les Méchants aurait dû être. Il invite alors du beau monde pour des caméos (Omar Sy en chauffeur Uber, Elie Semoun en parieur, Mathieu Kassovitz en réalisateur de films bobos, Heuss l’enfoiré en flic, etc.) et si certains sketchs fonctionnent par moment Les Méchants tire un peu trop sur la corde.

 

Patrick et Sebastien passent la pire journée de leur vie. En quelques heures, ils deviennent les méchants les plus recherchés de France. La raison ? Une fake news montée de toutes pièces par Virginie Arioule, présentatrice d’une chaine de débat prête à tout pour faire de l’audience, quitte à pactiser avec des trafiquants de clics.

 

Peut-être est-ce dans un souci de complaisance que les réalisateurs ont fait un film aussi léger. On ne tape sur personne réellement et tout va bien dans le meilleur des mondes. Pourtant Les Méchants voulait être une comédie satirique sur des chaînes comme CNews (peut-être qu’il y a conflit d’intérêt étant donné que Mouloud Achour a une émission sur le groupe Canal). Les Méchants se base un peu trop sur les apparitions de ses invités. Si au début c’est amusant, à la fin on en perd complètement l’intérêt du film. Roman Frayssinet et Djimo sont sensés être les héros et une fois Les Méchants terminé, j’ai plutôt eu l’impression que leur histoire était une sous-intrigue du film (alors que c’est celle qui embarque le reste). Pire, le film ne raconte finalement rien tant on se souvient plus des sketchs de chacune des têtes connues que de l’histoire en elle-même qui veut dénoncer quelque chose au premier abord. Il n’y a pas de potentiel comique chez tout le monde et Les Méchants en pâti complètement. Je ne sais pas ce que Mouloud Achour attendait de son premier film mais il va falloir revoir sa copie.

 

Note : 3/10. En bref, un film qui part dans tous les sens et en dehors de quelques sketchs amusants, l’ensemble est sacrément foiré.

Sorti le 8 septembre 2021 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article