Critique Ciné : OLD (2021)

Critique Ciné : OLD (2021)

Old // De M. Night Shyamalan. Avec Gael Garcia Bernal, Vicky Krieps et Rufus Sewell.

 

Adapté de Château de Sable de Pierre Oscar Lervy et Frederik Peeters, Old est la dernière incursion cinématographique d’un réalisateur que j’admire beaucoup et pourtant… Old tourne en rond. Si l’immersion de départ est intéressante, le résultat l’est beaucoup moins. M. Night Shyamalan aime jouer avec le temps mais aussi depuis Phénomènes avec l’humain d’une façon totalement différente. Ce n’est pas vraiment l’idée de départ le problème puisque tout le mérite en revient à la bande dessinée qui est adaptée mais plutôt cette multiplication d’effets qui veulent trop en faire et à des dialogues qui tombent par moment à plat. En dehors de son apparition Hitchcockienne (comme il aime le faire dans tous ses films), Shyamalan cherche à créer un cauchemar. Dans un sens Old est un pur produit pour le réalisateur : un concept inédit, des péripéties et des apparences trompeuses. Bien évidemment qu’il y a un twist (je ne vais pas m’étendre dessus) et qu’il est plus ou moins réussi mais c’est sur l’ambiance que Old se repose. Le soleil tapant sur cette plage et le décor assez restreint permet de créer quelque chose d’assez fort qui par moment prend aux tripes.

 

En vacances dans les tropiques, une famille s’arrête pour quelques heures sur un atoll isolé où ils découvrent avec effroi que leur vieillissement y est drastiquement accéléré et que leur vie entière va se retrouver réduite à cette ultime journée

 

Mais le rythme n’est pas suffisamment soutenu. A certains moments celui-ci s’essouffle et les dialogues manquant de mordant ne permettent pas toujours de se laisser prendre au jeu. C’est un peu comme le dénouement du film qui est précipité d’un coup de cuillère à port comme s’il fallait à tout prix conclure l’histoire en cinq minutes. Il faut dire que la conclusion a été produite quelques semaines avant la sortie du film ce qui n’aide pas vraiment le résultat final. Mais Old a ses moments de frissons et d’angoisse, d’autres d’émotion qui permettent de revenir à l’humain. L’humain a toujours été une force inépuisable dans le cinéma de Shyamalan et ce dernier l’exploite donc de façon assez intelligente ici. L’expérience est donc surtout visuelle (et plutôt réussie dans ce sens là) avec ce vieillissement des personnages qui fait froid dans le dos. Il y a aussi un brin d’humour noire et critique sur l’oeuvre du réalisateur qui permet, en sous-texte, d’être réussi. Dommage que l’ensemble soit inégal car dans sa globalité Old aurait pu être un grand film du réalisateur.

 

Note : 6/10. En bref, un concept inédit fascinant qui tire parfois en longueur et reste donc inégal.

Sorti le 21 juillet 2021 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article