Critique Ciné : Pourris Gâtés (2021)

Critique Ciné : Pourris Gâtés (2021)

Pourris Gâtés // De Nicolas Cuche. Avec Gérard Jugnot, Camille Lou et Artus.

 

La petite comédie française paresseuse de la rentrée, c’était le bon plan pour déconnecter. Nicolas Cuche (Les bracelets rouges) nous invite à Monaco dans une famille pourrie gâtée. Jusque là on retrouve tous les poncifs de la comédie française avec la valeur sociale : apprendre la valeur de l’argent et du travail pour gagner sa vie et se payer ce que l’on veut. C’est donc un film sur l’émancipation (dans un sens) mais fainéant dans sa façon de faire et la rééducation de trois trentenaires qui vivent au crochet de leur père sans lui rendre la monnaie de sa pièce. Il y a des leçons de vie mais beaucoup de trop de facilités qui n’aident pas vraiment le récit à décoller. Le problème c’est que Pourris Gâtés n’exploite jamais totalement son potentiel de départ. On se retrouve donc avec des moments sympathiques grâce notamment à Gérard Jugnot ou Camille Lou mais en dehors de ça, cela manque de surprises et de moments réellement mémorables. Car une comédie se doit de marquer les esprits et rien ici n’est vraiment fait dans ce sens.

 

Paresseux, capricieux, fêtards, les trois enfants de l’homme d'affaires Francis Bartek ne font rien de leur vie, à part dépenser l’argent que leur père a durement gagné. Lassé par leur comportement, celui-ci leur fait croire qu’ils sont totalement ruinés, les forçant ainsi à faire l’impensable: travailler !

 

C’est donc sur son casting que se repose énormément Pourris Gâtés pour faire décoller des gags parfois déjà vus (voire trop vus) sur les classes sociales. Il n’y a pas vraiment de révélations ni même d’émotions qui se dégage du récit alors qu’à un moment (comme souvent dans la comédie française), l’émotion prend le pas sur les gags. Mais même l’histoire de la mère décédée, du père absent et du mariage raté n’aide pas vraiment le récit à créer chez le spectateur ce petit frisson qui lui donnerait envie de verser une larme. Nicolas Cuche met tout ça en boîte sans réellement apporter grand chose. Ni les paysages marseillais, ni même ceux de Monaco ne sont exploités. Certes ce sont des décors et pas vraiment des personnages à part entière mais Pourris Gâtés ne peut s’empêcher d’empiler certains clichés qui ne permettent pas de s’imprégner de la culture que le film veut dépeindre. Si vous avez envie de déconnecter, Pourris Gâtés est certainement fait pour ça en cette rentrée mais sinon, passez votre chemin.

 

Note : 4/10. En bref, Pourris Gâtés est un brin fainéant sur l’humour et pas vraiment touchant. Reste le casting, qui fait de son mieux pour apporter sa patte à l’édifice.

Sorti le 15 septembre 2021 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article